Jean-Jacques Hilmoine

70 éoliennes, 140 MW de puissance installée : la communauté de communes du canton de Fruges dispose du plus grand parc éolien de France. Rencontre avec son président, Jean-Jacques Hilmoine. Le maire de Fruges revient pour nous sur cet équipement hors du commun.

«Nous sommes un secteur rural. En comptant les huit communes sur lesquelles sont réparties les 70 éoliennes implantées et mises en service par Ostwind on doit atteindre 4000 habitants. La puissance installée représente la consommation électrique de 140 000 personnes. Il faut comprendre que ce parc constitue une installation industrielle sur notre territoire et n’avait pas vocation à alimenter la consommation locale. Notre intérêt était ailleurs. Les machines, aujourd’hui revendus à des investisseurs privés n’appartiennent pas à la commune. L’électricité générée par le vent est revendue à EDF et réinjectée dans le réseau national.

Reportage Aufbau groesster Windkraftpark Frankreichs durch Ostwind

C’est par le biais de la taxe professionnelle, du loyer des terrains et d’un certain nombre de bénéfices indirects que nous profitons de cette installation. L’éolien est devenu un moteur de notre développement social, économique et environnemental. Ce projet a permis la création de 40 emplois directs et autant d’indirects. Au niveau de la communauté de communes nous sommes passés de 20 salariés à 90. Ce parc a une incidence réelle sur notre qualité de vie. Avant sa création, les ressources totales de la commune s’élevaient à 1,2 millions d’€, aujourd’hui elles sont de 5,9 millions ! L’éolien représente 60% de cette somme.

Maison de santé Fruges

Ces revenus nous ont permis de créer une maison de la petite enfance, une maison des jeunes, une maison de la solidarité et de l’insertion, une maison de la santé pluridisciplinaire avec tous les services associés… Et même d’offrir la gratuité de la piscine à nos enfants. Et ce n’est pas fini puisque nous avons encore en projet une médiathèque, une maison du patrimoine et une piste d’athlétisme.
Il existe aussi des bénéfices plus indirects : l’ADEME a constaté que depuis la création du parc, il y a 6 ans, les prix des terrains ont été multiplié par deux. Dans le même temps les demandes de permis de construire de maisons individuelles se multiplient.

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

Aujourd’hui nous réfléchissons à un projet d’extension, avec 30 machines supplémentaires associées à une unité de méthanisation. L’ensemble s’inscrirait dans le plan local d’urbanisme intercommunal. Nous voulons désormais devenir producteurs d’énergie : une activité qui va nous permettre de financer la rénovation thermique des bâtiments mais aussi la mise aux normes de l’assainissement non collectif. Ainsi, grâce à la force du vent et à la transformation en biogaz des déchets d’abattoirs et des résidus agricoles nous allons réduire nos consommations d’énergie et garantir la qualité de notre eau potable.
Il est temps que les communes se réapproprient la production d’énergie décentralisée. C’est ainsi qu’elles accompagneront la transition énergétique.
»

Crédits photo : © Ostwind

Posts similaires:

Be Sociable, Share!