pellets-zeta
Il y a trois ans, nous vous présentions une technologie permettant de transformer en combustible tous types de déchets végétaux : branches, feuilles mortes, sapins de Noël, marrons, pommes de pins, gazon… Agglomérés en pellets, ces déchets verts permettent aux collectivités d’alimenter des chaudières et de produire l’énergie nécessaire à un réseau de chaleur ou à la production d’eau chaude.


ZETA Pellet à l’origine de cette innovation multiplie désormais les partenariats avec les collectivités et son système commence à essaimer.

CycleZeta

Ainsi en novembre 2013, elle a inauguré à Tourves, dans le Var son premier site de production. Baptisé ZETA 83, cette plateforme est née grâce à la collaboration avec le SIVED (Syndicat Intercommunal pour la Valorisation et l’Elimination des Déchets) qui regroupe 16 communes du centre Var. En broyant les déchets végétaux ramassés sur le territoire, ce site a une capacité de production annuelle de 7000 tonnes de pellets, soit de quoi alimenter 2350 foyers ! Il approvisionne déjà la chaudière d’une école et celle de la piscine.

convoyeur

«Cinq autres sites sont déjà en cours de construction et verront le jour d’ici an et demi» annonce Etienne Frank, le fondateur et président de ZETA Pellet. Le 11 janvier 2014, il posait, en Poitou-Charentes, la première pierre d’un nouveau site de valorisation des déchets verts en partenariat avec la communauté de Communes du Pays Gencéen.

inaugurationCommunauté de Communes du pays Genceen

L’objectif de ce système ingénieux qui transforme un déchet en ressource énergétique est ambitieux : 20 unités locales de production d’ici 2016, 40 en 2020 !

On ne peut qu’encourager cette technologie qui permet, littéralement, de faire feu de tout bois !

Posts similaires:

Be Sociable, Share!