Hyperion

La question n’est pas de savoir si ça va se faire mais où et par qui.
En Australie, deux société, Hyperion Energy et EnviroMission proposent une technologie similaire. Une tour monumentale (jusqu’à 1000 mètres de haut, soit trois fois la Tour Eiffel), entourée d’un auvent en verre démesuré (5km de diamètre) capte des courants d’air chaud qui font tourner des turbines pour produire de l’électricité. Un peu comme des éoliennes creuses qui généreraient leur propre vent

Arup Tower Image

Un prototype à échelle réduite (la tour fait 195 mètres, et le diamètre de l’auvent 244 mètres) a été construit en Espagne, à Manzanares, au sud de Madrid.

Manzanares

Hyperion a récemment acquis 127 000 hectares du côté de Tuckanarra, un coin perdu de l’ouest australien, tandis qu’EnviroMission mise sur l’export. La société vient de signer un contrat de licence avec l’américain Apollo Development pour le déploiement de cette technologie au Texas. Pas moins de trois tours gigantesques sont prévues dans la région d’El Paso…

newtower_pic
Au Etats-Unis de tels projets ont la côte. Une société américaine, Solar Wind Energy Tower, propose une technologie différente et une tour en béton, dont la silhouette évoque les cheminées de refroidissement des centrales nucléaires (mais en 4 fois plus grand). Le principe consiste ici à créer un courant descendant en injectant des gouttelettes d’eau en haut de la tour. Ce courant fait tourner des turbines qui produisent de l’électricité, tandis que l’eau, récupérée à 80% est re-pompée en haut de la tour…
Une petite vidéo, en anglais, vous éclairera surement :

Une usine à gaz cette tour à eau ? Sans doute, d’autant qu’il faut près de 1000 employés pour assurer sa maintenance, qu’il faut l’alimenter en eau au milieu du désert et que son coût de construction est estimé à 1 milliard de dollarsPuissance estimée : 600 mégawatts/h (dont 100 sont nécessaires au seul fonctionnement de la tour). Contre toute attente ce projet est en passe de voir le jour. Un partenariat entre Solar Wind Energy Tower, le gouvernement américain et Providence Energy Corporation serait sur le point d’être conclu…. Première implantation prévue à San Luis, Arizona.

Heureusement nous ne sommes pas près de voir débarquer en France ces tours à vent solaire. En raison de leur impact sur le paysage, elles sont réservées aux déserts !

Crédits Photo :
En Une : © Hyperion Energy
Schéma : © EnviroMission
Manzanarès : © Schlaich Bergermann und partners
Tour US et Vidéo : Solar Wind Energy Inc.

Posts similaires:

Be Sociable, Share!