Des_Invalides_and_the_Panthéon_domes
Conjuguer éolien et hydraulique

L’idée vient du MIT, la prestigieuse université de Boston.
En immergeant sous les éoliennes flottantes des sphères d’une trentaine de mètres de diamètre (soit l’équivalent du dôme des Invalides à Paris ou de la coupole de la cathédrale Saint Paul de Londres) on pourrait stocker l’énergie sous forme d’eau.
Le principe est comparable à celui d’une usine marémotrice : l’électricité produite par l’éolienne alimente une pompe qui vide la sphère de l’eau de mer qu’elle contient. Lorsque la production de l’éolienne faiblit, l’eau de mer à nouveau admise dans la sphère, fait tourner une turbine couplée à un générateur. Quand il y a du vent, l’éolienne produit du courant, quand il n’y a plus, l’eau prend le relai !

Les chercheurs ont calculé qu’une telle sphère pourrait emmagasiner jusqu’à 6 MWh, restitués à la demande, avec une grande flexibilité. Il faudrait 1000 sphères pour avoir une puissance équivalente à celle d’une centrale nucléaire. Pour un coût unitaire évalué à 12 millions de dollars.
Selon les ingénieurs du MIT, qui ont déjà réalisé un prototype en 2011, le coût du kWh produit se monterait à 0,06 dollar, ce qui est jugé économiquement viable. Ce système pourrait satisfaire plus de 20% de la consommation d’électricité aux Etats-Unis.
Cerise sur le gâteau : ces sphères pourraient aussi contribuer à restaurer la biodiversité marine en servant de récif artificiel…

Crédit photo : jutrasj

Posts similaires:

Be Sociable, Share!