L’Ile-de-France mise aujourd’hui sur les énergies renouvelables et pas seulement la géothermie. L’éolienne est aussi l’une des énergies visées par la région, qui a intégré en août dernier le Club des collectivités locales éoliennes.

En août dernier, la région Ile-de-France a rejoint le Club des collectivités locales éoliennes (Cléo). Il a été créé en 2003 et réuni les élus locaux désirant développer l’éolien localement. L’idée est donc de les réunir, ainsi les élus peuvent partager leurs expériences et se conseiller. Ce rassemblement, permet aussi de mieux faire entendre leurs voix, au niveau national, et ainsi défendre et développer l’éolien. Le Club a aussi une vocation de conseils pour les élus, notamment via la publication de documents, dont le guide « L’élu et l’éolien ».

L’Ile-de-France prévoit donc quant à elle d’augmenter le nombre d’éoliennes sur son territoire. Pour l’heure, elles ne sont que trois, dans le parc des Gargouilles que FLPA vous présentait à son ouverture. D’ici 2020, elles devraient être 100 à 180, réparties en Seine-et-Marne, Essonne et Yvelines. La région explore déjà de nouveaux gisements, comme le Vexin Français.

Aujourd’hui, seulement 10 % de l’énergie consommée en Ile-de-France est d’origine renouvelable. Avec 100 à 180 éoliennes de 2 à 3 Mwh chacune, ce chiffre devrait donc augmenter. En effet, la région estime qu’elles devraient couvrir les besoins de 190 000 à 520 000 foyers.

Posts similaires:

Be Sociable, Share!