Dans l’archipel espagnol des Canaries, El Hierro est une île à part. Depuis 1997, elle s’est lancée dans une série d’installations exceptionnelles, afin de produire des énergies renouvelables. Elle est désormais parfaitement autonome en électricité et n’en finit pas d’innover !

El Hierro pourrait être considérée comme le paradis des énergies renouvelables. Alors qu’un projet de construction d’une base de lancement de fusées était évoqué pour ce territoire de 270 km², à la fin des années 90, un « plan de développement durable » est venu remplacer les missiles sur l’île. Au programme : constructions écologiques, agriculture bio et objectif d’autosuffisance énergétique, par le biais des EnR.

En quelques années, force est de constater que le défi a été relevé brillamment. Un parc éolien de cinq turbines, d’une capacité de 11,5 MW produit l’électricité nécessaire à l’île et à ses activités. Cette énergie verte fournit d’ailleurs de l’énergie excédentaire, qui est utilisée pour le pompage-turbinage d’une station d’hydroélectricité.

A terme, une centrale combinant énergie éolienne et hydrolienne devrait être mise en service début 2013. Un projet totalement innovant, qui viendra parfaire l’activité exceptionnelle d’El Hierro. Pour l’heure, les cultures prospèrent, grâce à l’eau traitée dans l’usine de dessalement, et les solutions adoptées par l’île pourront servir de modèle à travers le monde.

Réserve de biosphère de l’UNESCO depuis 2000, le territoire est un laboratoire convaincant, exemple concret de l’efficacité des énergies renouvelable et de leur potentiel de développement.

Posts similaires:

Be Sociable, Share!