Alors qu’il devient urgent de trouver des énergies renouvelables pour remplacer les énergies fossiles, le biodiesel s’impose comme une vraie solution. Mais saviez-vous que le colza utilisé pour le fabriquer permettait aussi de nourrir le bétail ?

Il ne fait désormais plus un doute que les énergies fossiles doivent être, aussi rapidement que possible, remplacées par des EnR, aussi efficaces et infiniment moins polluantes. Le biodiesel fabriqué en France par Diester, est déjà utilisé par l’ensemble des véhicules diesel. On le produit à partir d’huile de colza, mais cette plante permet aussi de fabriquer des tourteaux, qui servent d’aliments pour le bétail grâce à leur richesse en protéines, minéraux et acides aminés.

Plus d’1,5 millions d’hectares de colza sont cultivés en France, principalement en Champagne Ardennes, Lorraine, Bourgogne et dans le Centre. Les graines de colza sont pressées durant l’étape de la trituration et l’on obtient alors de l’huile et des résidus solides. Le biodiesel est fabriqué à partir de l’huile, tandis que les résidus solides sont appelés « tourteaux ». En France, plus d’1,2 millions de tonnes sont produits chaque année et servent uniquement à l’alimentation des animaux d’élevage. Aucune importation de protéines végétales n’est effectuée depuis le continent américain.

Ainsi, les animaux bénéficient des qualités nutritionnelles de ce produit qui se présente sous forme de granulés. Une vache peut en manger jusqu’à 5 kg par jour ! Facile à conserver durant plusieurs mois, le tourteau améliore visiblement la qualité du lait des animaux ayant adopté cet aliment, en remplacement des tourteaux de soja. Un argument qualitatif et économique de taille pour les éleveurs, qui apprécient également la provenance française des tourteaux.

Du biodiesel à l’alimentation du bétail, la fleur de colza est une mine de richesse !

Pour aller plus loin : http://diester.fr

Posts similaires:

Be Sociable, Share!