Rien ne se perd. Un adage bien connu de tous ceux qui cherchent à préserver l’environnement, notamment grâce au biogaz issu de nos déchets. Un fabricants japonais de toilettes l’a pris au pied de la lettre pour construire un moto qui roule aux excréments. On the road again !

L’essence est de plus en plus chère et toujours aussi polluante. Pour la remplacer, certains ne manquent pas d’idées, comme le fabricants de toilettes Toto qui a mis au point la popocyclette. Cette moto vraiment pas comme les autres fonctionne au biogaz, lequel est issu d’une ressource gratuite, renouvelable et 100 % naturelle : les excréments.

Avec son autonomie de 300 kilomètres, cette moto à trois roues à l’apparence originale n’est pas destinée à être commercialisée. Affublée d’une cuvette de toilette en guise de selle et d’un immense réservoir qui contient le fameux carburant qui, contrairement aux apparences, n’est pas produit par le motard. Pas de risque donc de rouler les fesses à l’air ! Ce sont des excréments animaux et des boues d’épurations qui sont utilisées pour produire le biogaz.

Bien que non commercialisable, ce concept moto est donc l’invention d’un fabricant de toilettes. Ce projet se situe dans le cadre de l’opération « Défi vert Toto », dont l’objectif est la réduction de moitié des émissions de CO2 dans nos salles de bain d’ici 2017. Une idée à laquelle on souhaite bonne route !

Posts similaires:

Be Sociable, Share!