Suite à la tenue de la conférence environnementale des 14 et 15 septembre dernier, le Syndicat des énergies renouvelables (SER) a tenu une conférence de presse pour affirmer son impression favorable quant à l’avenir des EnR.

Le président du SER, Jean-Louis Bal a annoncé suite à la conférence environnementale avoir eu « une impression favorable » pendant ces deux jours. « Les discours du Président de la République et du Premier ministre marque la volonté de l’État de s’engager vers la transition écologique et énergétique. » Les engagements du Grenelle de l’environnement en matière d’énergies renouvelables sont pourtant remis en question par nombre d’observateurs, qui estiment qu’ils ne seront pas remplis et qu’il faudrait retarder les échéances. Selon Jean-Louis Bal : « Au rythme actuel, les engagements ne pourraient pas être remplis, mais le Président à sacralisé les objectifs du trois fois vingt et a annoncé des mesures concrètes », ce qui devrait donc changer la donne de manière positive.

Des mesures qui touchent toutes les énergies renouvelables, avec la performance énergétique des logements tout d’abord. Jean-Louis Bal voit là aussi une opportunité de développer les EnR chez nous puisque « dans ces rénovations il y aura une part d’énergie renouvelable, comme par exemple avec l’installation de chauffage bois ». Côté éolien terrestre, l’heure est à la « simplification des zone de développement éolien, sans pour autant retirer le rôle consultatif des collectivités ». Autre mesure concrète, la création d’une « feuille de route pour l’hydrolien. Cela permettra de fixer les différentes étapes, à commencer par les démonstrateurs hydroliens ».

Bien que globalement satisfait le SER reste vigilant et sa mobilisation pour promouvoir, développer et défendre les EnR ne faiblit pas. Jean-Louis Bal a ainsi insisté sur le Fonds chaleur qui est selon lui « l’un des outils les plus efficaces du Grenelle de l’environnement, mais qui contrairement à leurs demandes devrait voir son budget diminué ». La biomasse et l’hydroélectricité ont quant à elles étaient moins abordées durant la conférence environnementale, car plus développées en France, mais leur potentiel doit encore être exploité raisonnablement. Par exemple, Jean-Louis Bal souhaite que la question de « l’exploitation des bois traités soit étudiée ».

Pour en savoir plus :
Syndicat des énergies renouvelables

Photo : gumuz

Posts similaires:

  • Jean-Louis Bal œuvre pour les EnR
    Sujets traités > Flamme Verte, Jean-Louis Bal, qualit’enr, Syndicat des énergies renouvelables

  • Un maire dans le vent
    Sujets traités > Fruges, Jean-Jacques Hilmoine, Ostwind, plus grand parc éolien de France, transition énergétique

  • Transition énergétique
    Sujets traités > Conseil national du Débat, Débat national sur la transition énergétique, Medef, transition énergétique

Be Sociable, Share!