Alors que la rentrée se profile, les propriétaires et acheteurs potentiels de centrales hydroélectriques sont face à une question délicate. En octobre prochain, les contrats EDF 97-07 fixant l’obligation de rachat de l’électricité produite, par EDF, prendront fin.

Dans le secteur de l’énergie hydroélectrique, il s’agit d’une période charnière qui demande réflexion. A partir d’octobre, les propriétaires des 1800 centrales françaises, parmi lesquels on compte 1300 particuliers, devront faire un choix. Vendre l’énergie produite par leur centrale sur le marché libre ou au contraire souscrire un nouveau contrat d’obligation d’achat avec EDF, sous condition ? Telle est la question.

Un nouveau contrat, le OA H07, donne la possibilité d’un accord avec EDF sur une durée de vingt ans. Pendant cette période, l’électricité produite sera rachetée, à la condition que le propriétaire accepte de rénover sa centrale à hauteur de 1100 €/kW. Si vous possédez une petite ou micro-centrale, dotée d’une production inférieure à 400 kW, cette option est la plus judicieuse. De fait, elle permet d’entretenir son site tout en gardant l’assurance d’un tarif fiable sur la durée.

En revanche, si vous êtes propriétaire d’une centrale plus puissante ou envisagez d’en acquérir une, le marché libre peut être une alternative plus intéressante. En regard de votre productivité, les coûts de rénovation seraient effectivement plus lourds.

Pour plus de renseignements personnalisés, sachez que le syndicat France Hydroélectricité a pour vocation d’aider et accompagner les propriétaires de centrales. N’hésitez pas à les contacter afin de définir votre stratégie pour la rentrée !

Crédit photo – YvanMarn

Posts similaires:

Be Sociable, Share!