Patrimoine architectural et technique, les moulins à eau font partie intégrante de notre culture. Bien que peu à peu oubliés et délaissés, ils reviennent aujourd’hui sur le devant de la scène, sont à nouveau utilisés et se visitent !

L’exploitation de l’eau pour produire de l’énergie ne date pas d’hier. Longtemps, les rivières et fleuves de France étaient exploités par des moulins tournant grâce à la force du courant, afin d’actionner diverses machineries utilisées par différents corps de métiers. Ainsi, on pouvait moudre, presser, actionner des mécanismes, le tout facilement et grâce à une énergie renouvelable : l’eau.

Les moulins à eau permettaient de moudre du grain pour faire de la farine, de presser des fruits pour faire de l’huile, ou encore de fouler des draps, de marteler du métal dans une forge, d’actionner une scie… Bien que l’électricité et les avancées technologiques aient peu à peu conduit à ce qu’on délaisse ces moulins à eau, ils sont aujourd’hui de plus en plus protégés, réhabilités, voire réutilisés par des artisans.

Profitez de vos vacances d’été pour visiter ces joyaux de notre patrimoine et de l’exploitation des énergies renouvelables. Rendez-vous par exemple en Savoie, où de nombreux moulins exploitaient les courants venus des montagnes. Comme celui de Bellecombe-en-Bauges, au cœur des alpages, qui actionne une scierie aujourd’hui restaurée. Ou encore le moulin fortifié de Cougnaguet dans le Lot. Construit par des moines au 14ème siècle, il a été restauré pour accueillir les visiteurs. Une balade pleine de surprises à ne pas manquer.

Pour en savoir plus :
Amis des moulins savoyards
Moulin de Cougnaguet

Photo : floptwo

Posts similaires:

Be Sociable, Share!