Les avions sont pointés du doigt pour la pollution qu’ils génèrent notamment du fait du carburant qu’ils consomment. L’une des pistes explorées aujourd’hui pour rendre ce mode de transport plus respectueux de l’environnement réside dans les agrocarburants. Autrement dit, on a recours à une ressource naturelle et renouvelable, la biomasse, pour produire du carburant.

La nouveauté aujourd’hui vient d’Airbus. L’avionneur a annoncé en mars dernier rejoindre un consortium étudiant un nouveau processus de fabrication d’agrocarburant pour avion. La ressource utilisée pousse en Australie : le mallee. Il s’agit d’une espèce d’eucalyptus indigène de la Wheat belt (Ceinture de blé) en Australie occidentale.

Mais pourquoi se pencher sur cet arbre en particulier ? Tout d’abord parce qu’il est cultivé de manière raisonnable et durable, un détail de taille quand on cherche une ressource naturelle et qu’on souhaite l’exploiter. D’autre part, car il a un impact positif sur l’environnement. En effet, les sols affectés par le sel redeviennent productifs grâce au mallee. Plantés dans des exploitations agricoles, il permet donc d’apporter un complément de revenu grâce au biocarburant, mais aussi d’assurer la durabilité de l’exploitation agricole elle-même.

Une fois récolté, le mallee est transformé en matière première puis raffiné grâce à un procédé de pyrolyse. Pour l’heure, ce dernier n’est pas encore reconnu par les différentes instances de normalisation des carburants. Mais le consortium travaille au développement du procédé, afin d’établir un pilote courant 2013, tout en privilégiant une chaîne complète de production raisonnable et durable en Australie.

Pour en savoir plus :
Airbus

Photo : jacilluch

Posts similaires:

Be Sociable, Share!