AJENA est une association engagée pour l’énergie et l’environnement en Franche-Comté. Christophe Chollat-Namy, son directeur, revient avec nous sur les principales missions de cette association pionnière dans le Jura.

Faites le plein d’avenir : Depuis combien de temps existe l’AJENA ?

Christophe Chollat-Namy : L’association a été fondée en 1980. Nous avons fêté ses trente ans en octobre dernier. A cette occasion, nous avons retracé certains projets liés à l’urbanisme durable, à la maîtrise énergétique. Une exposition a été proposée au grand public dans l’Espace Info Energie, en lien avec l’ADEME.

FLPA : Au cours de ces trente dernières années, la question de l’énergie et de l’habitat a beaucoup évolué. Les demandes qui vous sont adressées sont sans doute plus nombreuses ?

C. C.-N: Il est certain qu’il y a eu du changement ! Les lotissements en « tablettes de chocolat » ont fait leur temps. Il y a une volonté de réduire sa facture énergétique, optimiser ses équipements, construire plus intelligemment. L’association a donc pris de l’ampleur. Elle compte aujourd’hui 18 salariés, pour répondre à nos différentes missions, alors que l’AJENA a démarré avec quelques bénévoles. En ce qui concerne les demandes, nous avons enregistré un reflux avec la crise, car les gens n’avaient pas la possibilité de démarrer des travaux et l’on a pu observer en parallèle une réduction des aides publiques. Mais la demande est relancée. Dès que le prix de l’énergie augmente, les particuliers s’interrogent sur les solutions possibles pour économiser. C’est mécanique !

FLPA : De quelle manière les particuliers peuvent-ils vous contacter et quelles sont leurs principales questions ?

C. C.-N. : Trois de nos conseillers assurent des permanences à l’Espace Info Energie du Jura, dont nous avons la charge depuis 2001. Les particuliers et les entreprises peuvent alors demander conseil. On nous interroge beaucoup sur la question de la maîtrise énergétique. Quel chauffage adopter ? Comment faire des économies d’énergie avec un mode de chauffage déjà installé ? Car il n’est pas toujours possible de changer, si on est locataire ou faute de moyen. Notre objectif est de proposer des solutions prenant en compte le confort intérieur, la commodité pour les personnes. Nous avons également des demandes pour l’accompagnement de projets BBC (Bâtiments Basse Consommation, ndlr), les types d’aides financières possibles. Nous travaillons aussi avec la CAF sur la précarité énergétique : de petits équipements de chauffage peuvent être installés chez des particuliers en faisant la demande. Leurs dossiers sont étudiés et peuvent donner lieu à l’installation d’un kit à leur domicile.

FLPA : A titre personnel, faites-vous des choix en faveur des EnR ?

C. C.-N : J’ai équipé ma maison de 26 m² de panneaux photovoltaïques, de panneaux solaires thermiques qui assurent l’eau chaude durant 2/3 de l’année. J’ai aussi un poêle à bois, qui est venu remplacer une chaudière au fioul l’an dernier.

Pour en savoir plus :
www.ajena.org

Crédit photo : Christophe Chollat-Namy – AJENA.

Posts similaires:

Be Sociable, Share!