C’est une première ! Un datacenter est alimenté par des énergies renouvelables a ouvert début février en Islande. Une initiative remarquable et remarquée dans ce secteur très énergivore.

C’est une certitude : la consommation d’énergie d’un datacenter classique est tout simplement astronomique. Faire tourner les serveurs et les refroidir représentent un véritable gouffre énergétique et les choses ne devraient pas aller en s’améliorant, vu notre consommation toujours croissante d’informatique et d’internet. À moins que…

Et bien à moins que les datacenters prennent un nouveau tournant. En Islande, à Reykjanesbaern, un datacenter comme on aimerait en voir plus souvent vient d’ouvrir. Contrairement à ses pairs, il ne consomme pas eau et électricité sans compter et sans se soucier des conséquences environnementales. Résultat, plus de 50 % d’économie sur la facture d’électricité par rapport à un datacenter classique.

Comment un datacenter de 500 m² peut-il avoir une si faible consommation ? Tout simplement en misant sur les EnR. Ainsi, pour l’électricité, la start-up gestionnaire du datacenter, Verne Global, mise sur l’hydraulique et la géothermie. Côté refroidissement, on évite le recours à l’eau en la remplaçant par l’air extérieur, plutôt frais dans ce pays. Un exemple à suivre sans aucun doute et qui devrait, espérons-le, donner des idées à d’autres pour que les datacenters réduisent très significativement leur consommation d’eau et d’électricité.

Pour en savoir plus :

Verne Global

Photo : Arlen:J

Posts similaires:

Be Sociable, Share!