Le Centre hospitalier de Périgueux (CHP) a misé sur le développement durable. Une bonne nouvelle d’un point de vue écologique, sociétal et économique. La solution ? Deux chaufferies fonctionnant à la biomasse bois.

Chauffer un hôpital grâce à une EnR, une idée aussi respectueuse de l’environnement que logique aujourd’hui. C’est d’ailleurs le choix fait par le CHP qui a inauguré ses deux chaufferies à bois en décembre dernier. Mais ce Centre ne souhaitait pas se borner au choix d’un combustible renouvelable et naturel, il voulait intégrer toutes les composantes du développement durable dans son système de chauffage.

Ainsi, les trois dimensions du développement durable ont été intégrées à ce projet : l’écologie par le choix du bois, l’enjeu sociétal en se fournissant en bois local, développant ainsi la filière et enfin économique, le prix du bois étant moins élevé et plus stable. La biomasse bois est donc ici une EnR à triple atout !

Grâce au bois, l’hôpital couvre désormais 90 % des ses besoins en chauffage, gaz naturel et groupe électrogène prenant le relais en cas de besoin. Pour l’alimenter, 11 000 tonnes de bois sont nécessaires par an et pour plus d’autonomie, un silo de 700 m² permet une autonomie allant jusqu’à 5 jours. Résultat, 8 000 tonnes de CO² économisés !

Photo : Eric-P

Posts similaires:

Be Sociable, Share!