Utiliser l’énergie solaire captée, au moment adéquat ? C’est l’objectif défendu par le projet Myrte, en Corse. Sur l’île de Beauté où le soleil règne généreusement tout au long de l’année, l’énergie solaire est stockée sous forme d’hydrogène avant d’être réinjectée dans le réseau électrique. Ce tour de passe-passe a été lancé en janvier !

Le site de Vignola, près d’Ajaccio, est le cœur de ce projet mené conjointement par l’Université de Corse, l’entreprise Hélion et le Commissariat à l’Energie Atomique. Une centrale de 3000 m² de panneaux solaires a été installée dans cet écrin verdoyant de la Corse du Sud. Au total, la production doit atteindre 560 Kw d’électricité.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là : une fois cette énergie recueillie par les panneaux, elle est injectée dans un électrolyseur chargé de séparer hydrogène et oxygène. C’est cet hydrogène que l’on stocke ensuite, avant de l’envoyer vers une pile à combustible d’une puissance de 100 kW : l’énergie produite initialement est alors utilisable dans le réseau électrique classique, en cas de besoin.

Ce système permettra d’alimenter 200 foyers en électricité. Les bâtiments proches de la centrale seront aussi dotés de pompes à chaleur de manière à exploiter la chaleur dégagée par le site. Myrte atteint ainsi un degré de performance jamais atteint à ce jour, dans le monde. Car le stockage de l’énergie solaire est une solution apportée au problème de l’intermittence de production énergétique.
Encore une belle avancée, sur la voie des EnR !

Pour aller plus loin : http://myrte.univ-corse.fr
Crédit photo – Université de Corse

Posts similaires:

Be Sociable, Share!