La géothermie possède un atout formidable, celui de pouvoir être exploité de différentes manières. Au Riberach, établissement des Pyrénées-Orientales à la fois hôtel-restaurant et chai de vinification, on travaille donc grâce à la géothermie, sous ses différentes formes.

Il y a trois ans, cette vaste bâtisse de 4 800m² située à Bélesta n’était qu’une ancienne cave coopérative de village. Après de sérieux travaux, un couple d’architectes est parvenu à réaliser son rêve : créer un hôtel-restaurant, tout en assurant une activité de vinification. Ce lieu atypique a ouvert ses portes au printemps dernier et séduit, autant pour sa convivialité que son engagement environnemental.

Car les énergies renouvelables sont venues à la rescousse de ce projet ambitieux, et notamment la géothermie. Le chauffage et la climatisation sont assurés par des capteurs horizontaux enfouis à 92m sous la cave. L’hôtel est ainsi chauffé par le biais d’un plancher chauffant réversible, tandis que deux pompes à chaleur – géothermiques et aérothermiques – ont été installées en renfort énergétique.

Mais au-delà des 18 chambres et du restaurant gastronomique, il est essentiel d’assurer une température adéquate pour l’activité de vinification, sous peine de voir le vin métamorphosé en vinaigre ! Pour cela, le logiciel Thermozyklus a été installé au cœur de l’ancienne cave. Le contrôle est ainsi effectué aisément, pour le bien-être des 30 000 bouteilles produites chaque année !

Surmonté de 500m² de panneaux solaires et doté de 400 m² de cuves de récupération d’eau dans ses caves, Riberach est un exemple convainquant de reconversion écologique. La preuve qu’il est possible, à l’échelle individuelle, de construire un projet en adoptant la bonne énergie !

Pour aller plus loin :
www.riberach.com

Crédit photo – Riberach

Posts similaires:

Be Sociable, Share!