Alençon est décidément une ville à la pointe en matière d’EnR. Après le Diester, elle se lance maintenant dans la biomasse bois pour chauffer son quartier de Perseigne. Une nouvelle installation qui a de quoi ravir ses habitants et la Planète !

Depuis octobre dernier la ville d’Alençon a mis en route sa chaufferie à bois. Une belle innovation pour cette ville qui n’en est pas à son coup d’essai en matière d’EnR. C’est en effet là-bas, chez cette pionnière du biodiesel, qu’avait été organisée la dernière assemblée générale des partenaires Diester.

Sa nouvelle chaufferie se situe route d’Ancinnes, dans le quartier de Perseigne. Lequel est désormais entièrement chauffé grâce au bois. Quelques 2 000 foyers, trois écoles, un collège, un centre commercial et bientôt une maison de retraite de 83 lits, bénéficient d’une chaleur made in EnR biomasse.

Pour accomplir cette prouesse écolo, la chaufferie englouti en moyenne un à deux camions de 90 m² par jour de bois déchiqueté. Mais, pas de panique, elle ne menace pas pour autant nos forêts, puisqu’il s’agit de bois de rebut et de déchets de bois forestiers et de scieries. De plus, cette biomasse est locale, puisqu’elle provient du département. Le développement durable est bien au cœur de ce projet EnR, puisque les cendres récupérées dans un cendrier de 13 m² sont utilisées comme engrais, et les particules fines ne sont pas rejetées dans la nature. Elles sont captées, analysées, puis recyclées ou enfouies.

Un bel exemple d’utilisation de la biomasse bois pour l’usage collectif !

Plus d’infos :
Alençon

Photo : Olivier H

Posts similaires:

Be Sociable, Share!