On peut tous faire des économies d’énergie au quotidien et nombreux sont les postes de consommation concernés. Parmi eux, les appareils électroménagers. Pour choisir les plus économes du marché, les étiquettes énergies font peau neuve en 2012.

Cela fait maintenant une vingtaine d’années que tous les consommateurs de l’Union Européenne peuvent se fier aux étiquettes énergies pour choisir leur électroménager. Grâce à une note allant de A à G, on sait si l’appareil qu’on achète est énergivore ou non. Un bon point pour réduire son empreinte écologique.

Mais, cela n’a échappé à personne, aujourd’hui, il n’existe quasiment plus aucun appareil qui ne reçoit pas le fameux A. Pas très efficace donc cette bonne vieille étiquette énergie… Pour aider les consommateurs que nous sommes à opter pour des appareils réellement peu énergivores, l’Union Européenne a décidé d’une nouvelle version de cette étiquette. Plus claire, plus lisible et plus complète, elle nous permet d’avoir tous les éléments avant d’équiper notre logement.

Exit donc le simple A. La plus haute catégorie est désormais divisée en trois : A+, A++, A+++. On peut donc évaluer avec plus de précision le côté énergivore des appareils électroménagers. Pour compléter cette note, les nouvelles étiquettes mentionnent la consommation annuelle en kWh. Mais ça n’est pas tout. Des informations sur les caractéristiques propres à chaque appareil sont indiquées sous forme de pictogrammes. On apprend par exemple le niveau sonore émis par un lave-linge, ou la consommation d’un lave-vaisselle.

Depuis le 1er janvier 2012, tous les appareils électroménagers (lave-linge, lave-vaisselle, réfrigération, télévision) doivent être estampillés de ces nouvelles étiquettes. De quoi nous permettre de remplir une bonne résolution pour 2012 : économiser l’énergie !

Posts similaires:

Be Sociable, Share!