Ha Noël ! Sa fête en famille, son réveillon, ses décorations, ses chants, ses cadeaux… et son sapin. Mais finalement, on en sait peu sur le roi des forêts. Allons voir ce qui se cache derrière les boules et les guirlandes.

Le sapin fait partie de la famille des résineux et il pousse assez couramment en France, il représente environ 4 % de nos forêts. Ce grand gaillard peut atteindre les 30 mètres de haut et n’a pas froid aux aiguilles, puisqu’il résiste à des températures polaires (jusqu’à – 23°). Dans nos contrées, c’est surtout le sapin pectiné que l’on trouve.

Son caractère dense et sa couleur blanc crème font du sapin l’une des essences de bois utilisées en construction. Charpentes, poutres, poteaux et ossatures bois lorsque le sapin est utilisé massif, c’est-à-dire brut. Il peut aussi entrer dans la constitution d’éléments dérivés de bois, comme le lamellé-collé ou la fibre de bois. Le petit hic, c’est que le sapin est un grand sensible. Insectes, champignons et humidité ne sont pas très appréciés, résultat, il faut le traiter avant de l’utiliser. Dans la maison, il peut encore faire bien des merveilles puisqu’on l’utilise couramment dans l’ameublement. Et tenez-vous bien, le sapin est un mélomane, son bois étant idéal pour fabriquer des instruments de musique !

Par contre, si vous pensiez en faire du petit bois pour la cheminée, mieux vaut changer d’idée… Le sapin est un résineux, or cette famille d’arbres n’est pas très recommandée pour faire du bois de chauffage. Et il y a de quoi, puisque le sapin brûle vite mais chauffe peu, et en plus en brûlant sa résine va former une fumée dense et encrasser le conduit de cheminée.

Et le sapin de Noël dans tout ça… Et bien contrairement à ce qu’on pourrait croire, il ne s’agit pas toujours d’un sapin, mais d’un épicéa. Lorsque c’est bien un sapin, c’est un Nordmann, dont les épines sont moins piquantes et tombent moins vite, et dont le port est plus majestueux et décoratif. Idéal pour les guirlandes !

Photo : Mannyyy

Posts similaires:

Be Sociable, Share!