Lors de l’Assemblée générale de l’association des partenaires Diester, nombreux sont ceux qui ont fait le déplacement. L’occasion pour eux de partager leurs expériences d’utilisation de ce biocarburant.

François Dauphin, de Amiens Métropole : « Amiens est pionnière du Diester. Je m’y suis intéressé dès 1991. On a commencé par le Diester 5 % en expérimentation sur quelques véhicules. Tout s’est bien passé et les élus ont validé un élargissement de l’utilisation du Diester. Quelques mois plus tard, on est passé au 10 %, puis au 30 % en 1994. En 1996, toute la flotte roulait au Diester et c’est toujours le cas aujourd’hui. La ville d’Amiens a aussi contribué au développement de l’association des partenaires Diester, dont nous étions trésorier jusqu’à 2009 ».

Louis Barennes, partenaire : « Je suis consultant pour le grand Sud Ouest. Mon rôle est de représenter l’association auprès des collectivités et du privé. Pour cela, j’organise des journées d’information sur le Diester et de suivi pour les utilisateurs du Diester 30 %. »

Philippe Jouette, RATP : « L’expérience du Diester 30 a débuté sur 64 véhicules en 2002. Les résultats ont été concluants, donc en 2007 la RATP l’a déployé sur un second site. L’expérimentation s’est terminée en juin 2011 et les résultats sont bons pour le carburant. Aujourd’hui, le seul problème provient de la dégradation de l’huile à partir de 25 000 km nécessitant alors une vidange. Mais nous attendons des retours des constructeurs sur ce sujet ».

Christophe Vergneault, Danone : « Danone a pour objectif de réduire de 30 % son empreinte carbone. Parmi les actions que nous avons engagées dans ce sens, nous avons opté pour le Diester 30 % pour la collecte du lait. Cela représente plus de 4 millions de kilomètres parcourus. Depuis 2006, nos camions utilisent ce biocarburant. Pour aller plus loin, nous avons organisé une réunion d’information pour les conducteurs et les salariés en mars 2011. En plus 58 de nos 80 conducteurs ont déjà été formés à l’éco-conduite ».

Hervé Quentin, Total : « Nous avons été parmi les premiers à intégrer le Diester en 1992. Depuis tous les taux ont été expérimenté et des directives ont été mises en place. En plus de 18 ans, nous avons atteint la majorité, maintenant, on passe à l’âge de raison. »

Pierre Jorieux, Kéolis : « Nous testons actuellement le Diester 100 % en Suède. 600 véhicules roulent aujourd’hui uniquement au Diester. Pour l’instant tout fonctionne bien, mais nous attendons l’hiver pour voir le comportement du biocarburant avec le froid, et pour le cas échéant, trouver des solutions en cas de gel du Diester. »

Pour en savoir plus :
Partenaires Diester

Photos : Perrine ROUX

Posts similaires:

Be Sociable, Share!