L’énergie solaire dite à concentration vient de faire un grand pas, grâce à des chercheurs du célèbre MIT (Massachussets institute of technologie). Avec le CSPond, le solaire pourra en effet produire de l’électricité par tous les temps !

L’énergie solaire de concentration, ou CSP, consiste à concentrer les rayons solaires grâce à une sorte d’entonnoir tapissé de miroirs. La chaleur est captée par un fluide caloporteur qui chauffe de l’eau, grâce à laquelle une turbine est actionnée. L’électricité est ainsi produite. Deux bémols : des pompes sont nécessaires pour faire circuler le fluide et sans soleil, le système ne fonctionne pas.

Des chercheurs du MIT semblent avoir trouvé la parade ! Ils ont ainsi créé le solaire à concentration nouvelle génération, j’ai nommé CSPonD (Concentrated Solar Power on Demand). Les rayons solaires sont toujours canalisés vers un point précis, mais cette fois ce sont des sels de nitrate de sodium et de potassium qui sont chauffés. Ils réchauffent de l’eau qui en produisant de la vapeur actionne une turbine produisant l’électricité verte.

L’avantage de ce système est que les sels sont séparés dans de grands réservoirs en fonction de leur température. Une trappe mobile séparent ainsi les sels froids des chauds. Ces derniers peuvent donc conserver leur température plus longtemps, la production d’électricité peut ainsi se poursuivre. Contrairement au système à concentration classique, le CSPonD peut donc continuer à fonctionner la nuit ou par mauvais temps. Les chercheurs estiment en effet que les réservoirs de sels peuvent accumuler de la chaleur pendant 10 jours, puis fonctionner en autonomie pendant une journée complète. À terme, une centrale solaire à concentration industrielle version CSPonD pourrait couvrir les besoins de 20 000 foyers (hors chauffage). Belle perspective ensoleillée !

Plus d’infos :
MIT

Posts similaires:

Be Sociable, Share!