Tirer partie de structures existantes et révéler ainsi leur potentiel énergétique éolien, voilà le concept du projet Wind’it. Un souffle nouveau pour cette EnR souvent mal vue des riverains, notamment en raison de sa présence dans le paysage.

Les sociétés Elioth et Encore heureux ont décidé de donner un coup de pouce aux grandes éoliennes en imaginant une implantation directement sur les pylônes électriques. Une fois mis en place, Wind’it tirera donc astucieusement profit de ces structures disgracieuses déjà présentes sur le territoire français, qui compte plus de 16 millions de poteaux et 255 000 pylônes.

En créant des éoliennes verticales, type Darrieus, adaptées aux trois tailles de structures existantes en France, on peut répartir des génératrices sur tout le territoire et produire de l’énergie verte en étant directement relié au réseau, les éoliennes étant installée sur les pylônes servant au transport de l’électricité. Les génératrices, ainsi disséminées sur tout l’Hexagone, cela évite les problèmes d’intermittence et on atteint des productions plus que satisfaisantes. Les créateurs de Wind’it estiment en effet qu’en équipant un tiers seulement des pylônes existants, on peut produire jusqu’à 15 térawatt par heure, soit 15 Md de kWh !

Lancé en 2007, ce projet a depuis été breveté et primé en 2009 au concours Next generation. Actuellement, un démonstrateur est à l’étude. Avec un tel potentiel et des applications possibles qui ne se limitent pas obligatoirement aux pylônes (off-shore, mâts de télécom…), on ne doute pas que Wind’it devrait s’accrocher bientôt et durablement à ces structures !

Pour en savoir plus :
Elioth

Photo : Elioth


Posts similaires:

Be Sociable, Share!