Une innovation récompensée.

La société Hydra Tidal a mis au point une hydrolienne visiblement performante, qui présente la particularité de posséder des pales en bois. Une innovation récompensée par le prix Schweighofer 2011 !

Mise à l’eau en Norvège en octobre 2010, au large des îles Lofoten, la centrale hydrolienne Morild II tient toutes ses promesses. Avec ses quatre turbines à deux pales, en bois lamellé-collé, elle peut exploiter l’énergie des courants mais aussi celle des marées. Un an après son plongeon d’essai, elle apporte la preuve de son efficacité. La capacité de cette installation est estimée à 5 GWh !

La réussite de ce projet tient aussi à l’emplacement géographique adopté. Situées au-delà du cercle polaire, au nord-est de la Norvège, les îles Lofoten offrent une configuration naturelle idéale pour exploiter l’énergie marine. Mais cet appareil pourrait assurément démontrer son efficacité au large des côtes françaises !

Pour saluer la création de la société norvégienne, le Prix Schweighofer lui a décerné cet été l’une de ses récompenses. Fondé en 2002, ce prix consacre deux fois par an des initiatives innovantes pour le secteur de la forêt. Avec ses pales en bois, Morild II est la preuve que ce matériau réserve encore de belles surprises, à la pointe de la technique !

Pour aller plus loin :
www.hydratidal.com

Crédit photo – Hydra Tidal

Posts similaires:

Be Sociable, Share!