La ville de Roubaix modernise son réseau de chaleur, l’occasion rêvée pour elle de se tourner vers les énergies renouvelables. Son choix s’est ainsi porté sur la biomasse bois. La toute nouvelle chaufferie de la ville sera bientôt opérationnelle !

Après avoir rallongé son réseau de chaleur (19 km de canalisations aujourd’hui) et amélioré les centrales existantes, Roubaix a décidé de construire une nouvelle chaufferie. Celle-ci a pris place sur le site de l’ancienne chaufferie de l’Alma, dans le quartier du Cul de Four au nord de la ville. Attentive aux questions de développement durable et la réduction de son impact environnemental, Roubaix s’est tournée vers l’énergie biomasse la plus utilisée en France : le bois. Le combustible utilisé provient de la filière bois (plaquettes forestières, copeaux, chutes de bois, sciure…).

Sa mise en service est prévue pour le début de la saison de chauffe, c’est-à-dire le mois prochain, en novembre. Désormais, les bâtiments publics, les logements collectifs des bailleurs sociaux et bientôt la future zone de l’Union, sont alimentés en chaleur et en eau chaude grâce à cette chaufferie à bois.

Et pas n’importe quelle chaufferie bois, puisqu’elle a une puissance de 20 MW, la puissance thermique totale du réseau étant de 91,8 MW, utilise 30 000 tonnes de bois par an et économise jusqu’à 19 000 tonnes de CO2 chaque année, ce qui fait d’elle la plus importante centrale de la région Grand Nord. Écolo jusqu’au bout des ongles, cette chaufferie est aussi équipée de panneaux photovoltaïques sur sa toiture.

Plus d’infos :
Roubaix

Photo : Roubaix

Posts similaires:

Be Sociable, Share!