Sur l’Île d’Ouessant l’approvisionnement électrique est un vrai problème. Mais quand on a une énergie renouvelable à portée de main, tel que le courant des marées, pourquoi ne pas en profiter ? Ce sera bientôt chose faite sur cette île magnifique, grâce à une hydrolienne.

L’Île d’Ouessant, au large de la Bretagne, voilà une destination de rêve pour tous les amoureux de nature et de la mer ! Mais le tableau n’est pas tout rose… Ses fonds marins ne permettent pas de relier l’île au réseau EDF. Alors pour fournir l’électricité à ses habitants, une centrale à fuel a été installée. Cette solution n’est ni économique, ni écologique, avec ses 1,8 millions de litres consommés chaque année.

Réduire la dépendance d’Ouessant à cette énergie fossile est donc aujourd’hui une priorité. Et c’est une entreprise quimpéroise qui va le permettre en installant sa Sabella D10 à 55 mètres de fond, dans le courant Fromveur. Produit par les marées, il peut atteindre la vitesse de 9 nœuds, soit plus de 16 km/h. Une vitesse idéale pour produire, à terme, suffisamment d’énergie pour couvrir 40 % des besoins en électricité. Une belle économie du très polluant fuel en perspective !

La première hydrolienne sera immergée dès 2012, pour une année d’essai. À terme, 3 autres génératrices viendront la rejoindre pour former le parc Eussabella. Les 500 millions de Watt produits chaque année seront injectés directement dans le réseau électrique d’Ouessant. La centrale à fuel restera malgré tout en fonction pour prendre le relai, notamment pendant l’étale, au moment où le courant diminue beaucoup.  Pour autant, le recours à cette énergie renouvelable va réduire grandement l’empreinte écologique de l’Île d’Ouessant dans les années à venir, je vous le garantis !

À visiter :
Sabella

Photo : Sabella

Posts similaires:

Be Sociable, Share!