Travaux de rénovation à la centrale hydroélectrique.

A Soeix, dans les Pyrénées Atlantiques, la centrale hydroélectrique existe depuis 1922. Après une année de travaux dédiés à sa modernisation et à une meilleure intégration dans son environnement aquatique, la centrale vient d’être inaugurée en juin dernier.

Les turbines ont ainsi été relancées le 17 juin. L’installation a vu ses capacités de production électrique joliment augmentées, puisqu’elle assure désormais l’équivalent de la consommation annuelle de 5 000 personnes. Des travaux de modernisation coûteux pris en charge par EDF.

L’autre innovation concerne la situation de la centrale de Soeix sur le gave d’Aspe. Ce gave appartenant au réseau Natura 2000, qui a pour objectif de maintenir la biodiversité des milieux, est un haut lieu de passage des poissons migrateurs. Saumons et anguilles sont ainsi nombreux à l’emprunter. Pour faciliter leur parcours et les protéger, des mesures ont été adoptées dans la centrale : un dégrilleur permet d’éviter le passage des anguilles adultes à travers les turbines – ce qui serait fatal – le débit de l’eau a été augmenté et un système de turbine fonctionnant en continu laisse les poissons circuler à leur guise.

L’AAPPMA (Association Agrée de la Pêche et Préservation des Milieux Aquatiques) se réjouit de cette rénovation soucieuse de préserver l’environnement, les saumons parcourent le gave allègrement. Et l’on ne peut qu’approuver cette initiative de rénovation conciliant productivité et intégration dans le milieu naturel. Que serait une énergie renouvelable, si elle nuisait aux petits poissons ?

Posts similaires:

Be Sociable, Share!