Le bois est la première biomasse utilisée chez nous pour le chauffage. En France, on consomme en moyenne 9,4 Mtep par an. 7,4 Mtep sont utilisées uniquement dans le résidentiel. Voilà donc une énergie renouvelable qui a su séduire les collectivités et les particuliers. Pas vous ?

Et ça n’est pas nouveau. Pour preuve, la petite commune rurale de Marchésieux, dans la Manche.  En 1981, son conseil municipal a décidé de valoriser les déchets de bois issus de l’entretien des haies de son territoire. La première chaufferie collective à bois de Basse-Normandie était née.

Après 16 ans de bons et loyaux services, la vaillante chaufferie était malheureusement devenue obsolète. Fallait-il la rénover ? La remplacer par une chaudière à énergie fossile fioul ? La réponse ne s’est pas fait attendre. En 2005, le bois l’a emporté !

Aujourd’hui, cette chaufferie centrale à bois (plaquettes bocagères) de 150 kW, chauffe à la fois l’école, la cantine, la mairie, la bibliothèque, une salle de gymnastique, un local jeune et quatre logements. Rien que ça ! À elle seule, elle couvre tous les besoins en chauffage de ces bâtiments. Impossible de l’alimenter à la main bien sûr. Un désilage en fond de silo et une vis-sans-fin acheminent automatiquement les plaquettes du silo de stockage au foyer de la chaudière.

Côté environnement, son bilan est plus que positif : elle évite la production de 55 t de CO² par an et économise 18 tep d’énergie fossile chaque année. Un exemple écologique et économique à suivre ! Pourquoi pas chez vous ?

Posts similaires:

Be Sociable, Share!