La nouvelle éolienne DDIS 60 a été installée.

Elle mesure 50 m de haut, pèse 90 tonnes et vient tout juste de faire son entrée dans le monde à Onnaing, dans le Nord. Qui donc, me direz-vous ? Impatients lecteurs ! Je vous parle d’une éolienne nouvelle génération, qui répond au petit nom charmant de DDIS 60 (Direct Drive System).

L’évènement est de taille, dans le secteur de l’énergie éolienne. Car il s’agit d’une véritable innovation, qui entend bien révolutionner le paysage et l’industrie française.

Conçue par Jean-Marc Canini avec tout son savoir-faire d’ingénieur en électromécanique, la DDIS 60 a plus d’un atout. Résistante aux micro-coupures électriques, plus facile à fabriquer qu’une éolienne classique, ce nouveau modèle présente une particularité essentielle : il est multiphasé. N’ayez pas peur ! Cela signifie simplement que cette éolienne possède un convertisseur  de puissance déployé par 3. Si l’un casse, le fonctionnement continue à plus de 60% de sa capacité… Quand je vous disais qu’elle était spéciale, la DDIS 60 !

DDIS, technocentre à l’origine de ce modèle, bénéficie du statut de Jeune Entreprise Innovante. La société a remporté en juin 2008 le prix du concours organisé par le Ministère de la Recherche. Son ambition ? Démontrer l’intérêt de la technologie mise en œuvre dans la DDIS 60 pour les éoliennes off shore, par exemple. Imaginez : là où une éolienne classique tomberait en panne, en pleine tempête maritime (pratique, pour réparer), la  DDIS 60 poursuivrait sa tâche vaillamment !

Un petit bijou de technologie, qui ne rechigne pas à la production d’énergie. C’est beau, non ?

Pour aller plus loin :
http://www.ddiswt.com

Posts similaires:

Be Sociable, Share!