Des camions poubelles propres !

Sita France, la filiale de Suez-Environnement, ne se contente pas de collecter nos poubelles, de trier et valoriser leur contenu. Le spécialiste du déchet veille aussi à l’environnement en maitrisant ses consommations d’énergies et en recourant à des véhicules propres. Ainsi 15% de sa flotte de véhicules lourds roulent déjà aux énergies renouvelables. 360 camions carburent au Diester, avec un taux de 30% de carburant végétal dans leur diesel, 114 fonctionnent au GNV tandis qu’une cinquantaine recourent à des motorisations électriques.
«Le milieu dans lequel évolue notre matériel est un critère déterminant » explique François Boyer, responsable matériel et logistique de Sita France. « Ainsi certains de nos véhicules étaient conçues en bi-modes, pour faire les grands trajets en Diesel et passer en électrique pour la collecte ».

A Lyon, Sita utilise depuis deux ans les camions Hybris de Renault, une expérimentation concluante (25% de consommation en moins) qui va se traduire, dans quelques mois par le déploiement d’une deuxième génération de ces bennes à ordures ménagères (BOM) hybrides.
Mais au-delà des acquisitions, SITA conduit de véritables partenariats avec les constructeurs, impulsant des créations et finançant la recherche et le développement pour des produits parfaitement adaptés.

Les onze BOM totalement électriques (image d’ouverture et photo ci-dessus) qui vont être déployées à Courbevoie (92) d’ici fin 2011 ont ainsi été co-conçues par SITA. La société est en train de réaliser une laveuse électrique de 26 tonnes et multiplie les projets de motorisation alternative, encore confidentiels, sur l’ensemble de son matériel, des plus petits véhicules aux plus gros.
Ces véhicules silencieux et non-polluants marquent le début d’une ère nouvelle. « Dans un futur pas si lointain, la maîtrise des pollutions et du bruit deviendra une condition d’accès aux hyper centres » pointe François Boyer. Dès à présent sa société s’y prépare. Avec succès, comme en témoigne son programme Silenci’OM récompensé en 2009 par un Décibel d’or. Ce dispositif associe à une benne et des bacs insonorisés, un personnel spécialement formé pour des collectes silencieuses et économes.

La formation est justement l’une des clés de la collecte propre. « Nous avons un véhicule école à doubles commandes, un châssis double cabine avec un bras articulé, avec toute une informatique embarquée qui permet de démontrer en temps réel les bénéfices d’une conduite raisonnée sur les consommations. Par ailleurs, nos véhicules sont maintenant également équipés d’ordinateurs et de logiciel de navigation pour optimiser en temps réel les itinéraires en fonction des besoins de collecte et en tenant compte des conditions de circulation » poursuit le responsable matériel et logistique.

-Et demain ?
« En tant qu’utilisateur de biocarburant et membre de l’association partenaires Diester, nous avons la volonté de faire évoluer la traçabilité du Diester afin que le biodiesel distribué en France soit toujours produit localement. Nous avons aussi des projets autour du GNV afin de pouvoir rouler au biogaz : ce serait un formidable cercle vertueux que l’énergie issue des déchets serve à les collecter ! » relève François Boyer. Il évoque enfin la stratégie globale de SITA, et le recours au fluvial, avec des plateformes de traitement des déchets en bordure de canal et l’affrètement prochain d’un troisième navire de transport…
Décidément verte et vertueuse, SITA a lancé en juin 2006 sur internet un calculateur à destination des collectivités locales afin qu’elles évaluent l’impact environnemental de leur collecte.

Enfin, pour conclure et pour le plaisir, une publicité de Suez Environnement, mettant à l’honneur le recyclage… des images !

Posts similaires:

Be Sociable, Share!