Il va falloir le suivre de près.

La notion de performance énergétique s’est depuis longtemps attaquée au secteur de l’immobilier. Différentes sigles sont là pour nous le rappeler au niveau de nos constructions : HQE (Haute Qualité Environnementale), BBC (Bâtiment Basse Consommation), et bien d’autres. Depuis le 1er janvier 2011, il va vous falloir faire avec un petit nouveau : DPE, pour Diagnostic de Performance Energétique. Son but : permettre d’associer à chaque logement la même étiquette de performance énergétique que celles présentes sur votre électroménager.

Après tout, tout cela est bien logique : si des efforts sont demandés aux fabricants de fours, de réfrigérateurs ou de lave-vaisselle pour être plus clair sur le niveau de consommation d’énergie de leurs appareils, il apparaissait inéluctable que la même chose soit demandée aux propriétaires de maisons ou d’appartements. En cas de vente, il s’agit toujours d’un des points clés auquel essaye de faire attention le nouvel acquéreur d’un bien immobilier, mais peu d’informations lui étaient jusqu’à présent clairement accessibles.

Même chose du côté de la pollution : si des efforts sont demandés aux fabricants automobiles pour renseigner clairement sur le taux d’émission de CO2 de leurs véhicules, il paraissait logique que soient également concernés un jour les propriétaire de biens immobiliers. C’est désormais chose faite, là encore avec le DPE. Au final, un propriétaire souhaitant vendre ou louer un bien immobilier devra donc désormais faire réaliser un DPE afin d’afficher sur son annonce deux étiquettes colorées : une allant du vert au rouge pour les performances énergétiques de son bien ; l’autre allant du mauve clair au mauve foncé pour son impact écologique.

En voilà, donc, du changement. Après les recherches d’amiante, de plomb, de termites et autres petites choses, voilà donc l’énergie qui s’y met. Et pour obtenir un DPE, il faudra au propriétaire trouver un nouveau diagnostiqueur. Des listes sont heureusement accessibles à partir du site de l’ADEME, notamment. Mais savez-vous combien votre habitation consomme d’énergie aujourd’hui ? Avant de vous lancer dans l’exercice du DPE, il serait bon de le savoir, afin d’éviter de très mauvaises surprises mais également pour pouvoir faire des économies d’énergie le plus rapidement possible.

Jusqu’à présent, le meilleur moyen de le savoir était d’attendre l’arrivée de sa facture (gaz, électricité, fioul, etc.) et de pointer, de suivre, d’extrapoler, d’exceliser… Aujourd’hui, heureusement, des services apparaissent pour grandement faciliter cette tâche, en tout cas pour ce qui concerne l’électricité. Un de ceux-ci est proposé par Ecowizz. Il se présente sous la forme de petits boitiers communicants qui se branchent entre vos appareils et vos prises électriques. Ces boitiers mesurent ainsi la consommation instantanée de vos équipements, prise par prise, et remontent ces informations sur un site Web auquel vous pouvez accéder. Vous savez dès lors combien et comment vous consommez, et pouvez même échanger avec une communauté Web 2.0 sur le sujet. Le but est bien entendu de vous aider découvrir des bonnes pratiques et à faire baisser votre consommation, donc à faire des économies.

A terme, nos foyers seront tous équipés de compteurs électriques ERDF intelligents et communicants. Lorsque ce sera le cas, vous pourrez alors demander à Google de venir vous aider à suivre et comprendre votre consommation électrique. Le géant du Web développe en effet aux Etats-Unis un service nommé Powermeter qui permet à tout un chacun d’avoir accès sur le Web au suivi de son énergie consommée. On pourra ainsi suivre les performances énergétiques de son logement depuis la home page de son navigateur ou n’importe quel outil connecté à Internet, comme son téléphone par exemple. Selon Google, la simple installation de ce système visualisant la consommation d’énergie par source permet de réduire instantanément la facture de 5 à 15%, en incitant quasi-immédiatement à changer de comportement. Alors vive l’information !

Pour en savoir plus :

Posts similaires:

Be Sociable, Share!