Pratique et esthétique

Utiliser le vent pour produire de l’énergie, l’idée ne date pas d’hier… mais l’utiliser pour l’éclairage est une application plus confidentielle dont certains ont fait leur spécialité.

Des applications fonctionnelles

La société Windela en a fait son fer de lance. Elle utilise des éoliennes à axe vertical pour produire des lampadaires qui illuminent le soir venu. Entièrement automatisés, ils permettent de produire de l’énergie même par vent très faible (en combinant 2 types d’éoliennes à axe vertical). Pleinement chargées, les batteries sont capables de fournir l’équivalent de 4 nuits d’éclairage, même si aucun vent ne souffle en journée. Primées plusieurs fois, elles ont été installées par de nombreuses mairies.


D’autres plus artistiques !

Mais quand Patrick Marold reprend l’idée d’utiliser le vent pour allumer des lumières, c’est dans un but purement artistique. Son « Windmill project » a pour but de visualiser à travers la lumière les mouvements et la chorégraphie du vent. Déjà installée dans de nombreux endroits du monde, son installation artistique a vu jusqu’à 2700 petites éoliennes danser selon le rythme d’éole, couvrant une surface totale de 1500 m². Le vent est ainsi digitalisé dans un mouvement de lumières, dont la puissance retranscrit le chaos et l’harmonie engendrés par ses aléas !

++ Patrick Marold

++ Windela

Posts similaires:

Be Sociable, Share!