Plan d’attaque pour une centrale photovoltaïque lunaire.

Vous avez demandé la lune ? Ne quittez pas, je vous passe Shimizu Corporation. L’entreprise de construction japonaise a mis au point un plan pour le moins audacieux : transformer la lune en une centrale solaire géante. Rien que ça.

Nom de code : Luna Ring.
Objectif : collecter de l’énergie solaire directement depuis l’espace pour répondre à des besoins énergétiques qui semblent exponentiels.
Méthode : recouvrir la lune d’une ceinture de panneaux photovoltaïques.

La « ceinture solaire » ferait près de 11 000 km de long, avec une largueur variable allant de seulement quelques kilomètres à plus de 40. Selon ses concepteurs, le système pour transférer l’énergie vers la Terre serait simple, il suffirait d’installer sur la Lune des antennes géantes (20 km de diamètre) qui véhiculeraient l’énergie produite sous la forme de micro-ondes, ainsi que des stations de transmission avec des lasers à haute densité énergétiques. Ondes et lasers seraient alors bombardés vers la Terre grâce à un mécanisme de guidage, et réceptionnés par des stations elles aussi gigantesques et installées dans des zones peu peuplées.

Les Nippons ont pensé à tout. Les matériaux de construction seraient récupérés ou fabriqués directement sur la Lune, par des robots-constructeurs pilotés 24 heures/24 depuis nos contrées terrestres.

La Nasa travaille depuis quelques années déjà sur des projets de centrale solaire orbitale (CSO). Il s’agirait d’un satellite artificiel construit en orbite haute qui utiliserait aussi la transmission par micro-ondes ou lasers. Le satellite en orbite ne connaîtrait pas la nuit, les aléas météo ni les saisons.

Coût des deux solutions : non communiqué. Faut pas demander la lune, non plus.

Pour aller plus loin :

- le projet présenté sur le site de Shimizu

- Centrale solaire orbitale

Crédits photos : Nasa sur Wikimedia Commons, Shimizu

Posts similaires:

Be Sociable, Share!