La station d’épuration se chauffe avec ses eaux usées

Vous souvenez-vous ? Guillaume vous avait présenté il y a peu le potentiel énergétique des eaux usées, et je vous avais pour ma part parlé de la piscine de Levallois-Perret qui se chauffe en récupérant la chaleur du réseau d’eaux usées à proximité de son bâtiment, un concept breveté par La Lyonnaise des Eaux sous le nom de Degrés bleus. C’est la même idée, particulièrement dans l’air du temps, qui a été adaptée à la station d’épuration de Chalon-sur-Saône, appelée cette fois-ci STEP Stream®.

Depuis plusieurs mois, une pompe à chaleur a pour mission d’aller grappiller les calories des eaux usées traitées par la station, et d’injecter la chaleur récupérée dans les 350 m2 d’ateliers et locaux administratifs, afin d’en assurer le chauffage. La température des eaux usées ne descend jamais en dessous de 10 °C et se situe plutôt généralement entre 15 °C et 20 °C tout au long de l’année.

Tout a commencé à Chalon avec le bilan carbone de la station, réalisé à l’initiative de La Lyonnaise des Eaux et du syndicat intercommunal, qui a permis de précisément chiffrer l’impact de la station en équivalent carbone. Elle serait ainsi responsable de l’émission de 1 300 tonnes équivalent CO2 par an. Pour réduire ce chiffre, les collectivités locales ont décidé de se lancer dans plusieurs actions. Parmi elles, l’installation de la pompe à chaleur. En un an de fonctionnement, la pompe à chaleur a émis à peine 2 tonnes de CO2, contre 25 pour une chaudière fioul et 15 pour une chaudière à gaz.

Les échangeurs thermiques peuvent être directement intégrés dans les canalisations, si le procédé est prévu avant leur pose.

Les technologies de récupération de chaleur dans les eaux usées utilisent des pompes à chaleur eau-eau, c’est-à-dire qu’un fluide caloporteur circule dans des échangeurs mis en contact avec les eaux usées, « pompe » les calories, et les dirige vers une autre pompe qui alimente le réseau de chauffage d’un bâtiment.

Souvenez-vous bien de cette technologie, il y a fort à parier qu’elle se répande très rapidement dans les années à venir.

Crédits photos : Saunier et associés, Séb sur Wikimédia

Posts similaires:

  • Les eaux de l’ Hôtel de ville de Paris
    Sujets traités > chaleur fatale, Climespace, Degrés bleus, Eau de Paris, eaux usées, Elysée, Hotel de Ville, Suez

  • Se chauffer aux eaux usées
    Sujets traités > Biofluides, Degrés bleus, eaux grises, eaux usées, geothermie, lyonnaise des eaux, pompes à chaleur, Rabtherm

  • Vague verte dans les piscines
    Sujets traités > datacenter, Degrés bleus, eau chaude, eaux usées, HQE, Levallois-Perret, lyonnaise des eaux, Piscine, pompes à chaleur, Suisse

Be Sociable, Share!