Du 27 au 31 octobre, rendez-vous avec le vent.

Durant cinq jours, un air vivifiant va souffler sur la Corse. Un « caravansérail venté et insulaire où se pollinisent les idées dans le bruissement des énergies renouvelables des êtres humains », annonce le programme.

Les Amis du vent y organisent la 19e édition du Festival du Vent, créé par Serge Orru en 1992, aujourd’hui directeur général du WWF France. Comme chaque année à l’arrière-saison touristique, les faiseurs de vent de tous horizons — artistes, intellectuels, scientifiques et sportifs — se regroupent autour d’un concept original. Objectif : refaire le monde sur un air de bourrasque marine.

Les Amis du vent travaillent tout au long de l’année pour promouvoir le papier recyclé, lancer des campagnes écocitoyennes (la dernière campagne en date concernait la cigarette qui tue… et pollue), mettre en place des outils d’éducation à l’environnement… et préparer le festival annuel, au programme particulièrement riche.

Pour cette année, avec nos yeux qui détectent les initiatives EnR, nous vous avons repéré quelques temps forts :
• La conférence « Ville durable, écoquartiers… mythe ou réalité ? Une autre façon de penser la ville », qui abordera la question de l’habitat à travers la consommation en énergie des bâtiments — premier poste en France, avec 42,5 % de la consommation totale, rappelons-le. La « Maison Écojolie » rassemblera aussi plusieurs idées pratiques pour habiter vert.
• La conférence « Corse, objectif énergie ». Terre insulaire, la Corse tourne actuellement à l’hydraulique, au thermique, au soleil et au vent. L’enjeu est d’assurer durablement l’approvisionnement.
• Le pédopsychiatre Marcel Rufo, conteur à ses heures, sera au « Tchatche-café » pour raconter l’histoire du vent.
• « SeaOrbiter — habiter la mer » : l’architecte Jacques Rougerie sera là pour présenter son projet futuriste SeaOrbiter, une base océanique conçue pour dériver au fil des courants.
• L’installation « K_no_P » du plasticien Nicolas Wintz qui promet une imposante et légère rose des vents constituée de mobiles, où le moindre souffle d’air semble faire régner le chaos.


Et vous n’oublierez évidemment pas de vous laisser porter au gré du vent, des notes de musique, de balles de jongleurs, des installations farfelues, et que sais-je encore.
A noter : la scène de ce festival est équipée de panneaux solaires qui assurent son autonomie tant pour le son que pour la lumière !

Le vent l’emportera.

Pour en savoir plus :

téléchargez le pré-programme (pdf)

des vidéos de l’édition 2009

Crédits photos : © Éric Gueret, Mathieu Baudis et Antoine Muller, pour Les Amis du Vent.

Posts similaires:

Be Sociable, Share!