Première maison à énergie positive.

C’est en 1994 que l’architecte Rolf Dish a planté dans sa ville de Friburg en Allemagne, une graine qui depuis, ne cesse de pousser. A l’époque l’Allemagne est partagée, car en train de décider si elle va abandonner ou non l’énergie nucléaire . Rolf Dish ne croit pas au nucléaire, et ne veut pas de centrale dans sa ville. Il se dit alors qu’il doit faire quelque chose pour montrer à ses concitoyens qu’une autre voie est possible.

C’est ainsi qu’il conçoit sa résidence personnelle : l’héliotrope (étymologiquement : « qui suit le soleil »), qui fut tout simplement la première maison à énergie positive. Mieux que ça puisque les ratios de cette maison « énergie plus »  – batie il y a 15 ans –  montrent qu’elle produit 5 fois plus d’énergie qu’elle n’en consomme.

La villa un peu atypique, tire profit du soleil en suivant sa course 365 jours pas an. Les 6,6 KwH de panneaux solaires sur le toit suffisent largement à l’alimenter en énergie. Mais au delà de la production optimisée, l’Heliotrope prône avant tout une consommation rationnelle. Equipée de triples vitrages, d’un système de chauffe eau solaire a travers les tuyaux de la façade, de la récupération des eaux de pluie, de toilettes sèches… la liste des équipements permettant une consommation rationnelle sans imputer le confort est longue. Au final, depuis 15 ans, l’architecte revend le surplus au réseau de sa commune

Certes, le design de la maison est un peu trop particulier pour s’être développé, néanmoins, sur les principes, Rolf Dish a vraiment été précurseur de toutes les installations qui voient le jour aujourd’hui seulement. Son projet d’Héliotrope lui a ensuite permis de dupliquer son expérience sur un quartier entier : celui de Sonnenschiff, qui produit aussi 4 fois plus d’énergie qu’il n’en consomme.

Si seulement chaque ville avait son Rolf Dish…

++ Rolf Dish Architecture / Héliotrope

++ Sonnenschiff

Posts similaires:

Be Sociable, Share!