Puiser l’eau devient un jeu d’enfants

Plus vite, plus vite ! Lorsqu’ils jouent sur un tourniquet, les enfants se donnent à fond. Et si toute cette énergie dépensée dans des éclats de rires servait à actionner une pompe à eau ? Aussi simple qu’ingénieuse, l’idée a été mise en pratique par une association sud-africaine pour alimenter en eau des zones rurales reculées. La « Play-Pump » de Roundabout, dont le mécanisme est breveté, peut fournir 1 400 litres par heure si les enfants la font virevolter à une moyenne de 16 tours par minute. Ils peuvent aller plus vite !

Le système permet de pomper de l’eau jusqu’à 100 mètres de profondeur – une performance qui la rend beaucoup plus efficace qu’une pompe manuelle, et assure donc en général une eau meilleure, issue de nappes plus profondes. Et autant vous dire que les enfants, surtout lorsque le tourniquet est situé dans la cour de l’école, se ruent dessus dès que la cloche sonne ! Plus de problème pour trouver un volontaire pour la corvée du puits.

L’eau pompée est stockée dans un réservoir de 2 500 litres, situé sur une petite tour à 7 mètres du sol. Pourquoi aussi haut, me demanderez-vous. Tout d’abord, pour avoir de la pression au robinet. Mais surtout, pour que la cuve serve de support à quatre panneaux d’affichage publicitaire. Deux de ces panneaux sont réservés à la publicité et assure l’autofinancement du système et de son entretien. Les deux autres sont systématiquement utilisés pour diffuser des informations de santé publique, notamment autour du Sida.

Un tourniquet coûte 18 000 dollars et le forage du trou revient à environ 7 000 dollars, en fonction du terrain. PlayPumps International aurait déjà installé près d’un millier de tourniquets, en Afrique du Sud, au Mozambique, au Swaziland, en Tanzanie, au Malawi, en Éthiopie, au Kenya, au Lesotho, en Zambie et en Ouganda.

Pour aller plus loin :

Roundabout outdoor (en anglais)

Ailleurs sur le web

Plus d’infos sur PlayPumps International (en anglais)

Posts similaires:

Be Sociable, Share!