De plus en plus d’installations d’envergure !

Nous avions déjà abordé la question des hangars agricoles solaires ici, détaillant les opportunités qui s’offrent aux agriculteurs.  Le marché ne cesse de croitre dans l’Hexagone.

L’idée de la démarche est de faire comprendre aux agriculteurs qu’ils ont des bâtiments à exploiter, qu’ils peuvent diversifier leurs revenus et mieux résister aux crises agricoles. Nos voisins allemands ont fait ces choix voilà une vingtaine d’années avec du solaire ou de la méthanisation. Aujourd’hui, leurs infrastructures sont amorties, et ils sont plus compétitifs !

L’exemple de SUNNCO

En Juillet 2010, le groupe SUNNCO a ainsi inauguré une nouvelle installation photovoltaïque sur une exploitation agricole. Il s’agit de l’exploitation «Oh légumes oubliés» au Château de Belloc en Gironde, dont toute la production se fait en agriculture biologique et qui possède à la fois une conserverie et un parc touristique.

L’aménagement comprend 342 modules photovoltaïques répartis sur une surface de 474 m² , et permettra d’obtenir une production électrique annuelle de 68 MWh. Bernard Lafon, créateur d’«Oh légumes oubliés», traduit ainsi dans les actes un engagement total pour la protection de l’environnement. Pour cet ingénieur de formation, «l’équipement de mes bâtiments en panneaux photovoltaïques est essentiel pour réduire l’impact carbone et compenser entièrement le volume d’énergies fossiles nécessaire à la préparation des conserves.»

Son exploitation devient ainsi un lieu unique et pédagogique consacré à la fois à la biodiversité alimentaire (via les variétés anciennes de fruits, légumes et plantes comestibles), mais aussi aux énergies renouvelables.

Les Agro-industries sont aussi concernées

Au delà des exploitations agricoles, la filière des agro-industries (industries agro-alimentaires, caves coopératives, etc.) est aussi concernée par ces installations photovoltaïques. A ce titre, SUNNCO et SOFIPROTEOL (acteur clé de la filière française des huiles et protéines végétales) se sont associés sous la bannière OLEOSUN. Le groupement doit ainsi permettre de répondre aux difficultés rencontrées par le monde agricole pour trouver à la fois un technicien fiable et un investisseur long terme pouvant les accompagner dans la concrétisation de projets photovoltaïques. Des projets sont actuellement en négociation.

Zone d’ombre suite à la baisse des tarifs

Cependant, si le marché a été des plus florissant ces dernières années, la dernier salon Innov-Agri a montré tout le paradoxe de cette année 2010. On n’avait jamais autant vu de stands d’installateurs de solaire, et la conférence sur le sujet a fait salle comble, signe à la fois de l’intérêt, mais aussi de l’inquiétude provoquée par la baisse subite des tarifs de rachat de l’électricité. Les installateurs s’attendent à ralentissement des investissements. Ils devront peut-être faire le gros dos cet hiver grâce aux commandes engrangées jusque là.

++ Oh Légumes Oubliés

++ SUNNCO

++ OLEOSUN

Posts similaires:

Be Sociable, Share!