Pour son nouvel hybride la marque au lion préfère le Diester

C’est déjà une des vedettes du Mondial de l’Automobile 2010 : la Peugeot 3008 Hybrid4. Une voiture qui pour la première fois combine moteur électrique et moteur thermique Diesel.
Doté de la technologie Stop & Start, ce véhicule permet une consommation de gazole de 3,8 litres au 100 km avec des émissions de CO² de 99 grammes. Les 200 chevaux de ce crossover musclé sont parmi les plus propres du marché !
Il faut dire que le constructeur n’en est pas à son premier essai en matière de voiture respectueuse de l’environnement.

«Dès le premier choc pétrolier de 1976, les acteurs industriels et les constructeurs automobiles ont pris conscience de la nécessité de chercher des solutions alternatives» explique Bernard Brulé, responsable de la promotion des énergies alternatives chez Peugeot.
«Il fallait répondre à trois questions fondamentales : Comment se désengager, au moins partiellement, du pétrole ? Comment émettre moins de polluants dangereux pour la santé ? Comment réduire les émissions de CO2 responsables de l’effet de serre ?

A ces trois questions, de multiples réponses sont possibles :
Faire évoluer ce qu’on connaît déjà : c’est ce que nous avons fait, par exemple, avec les motorisations HDI .
Faire appel aux énergies nouvelles comme les biocarburants ou les dernières générations de batteries pour stocker l’électricité.
Mettre au point de nouveaux systèmes de fonctionnement comme les voitures hybrides ou encore les filtres à particules mis au point en 2000 et adoptés depuis par tous.

Mais il est aussi possible d’agir sur la performance de l’automobile elle-même, sur le comportement du conducteur, sur la qualité des infrastructures, sur les offres de services, sur les usages… Si les réponses théoriques sont nombreuses, en pratique, pour aller de Paris à Marseille à 120 km/h en transportant 4 personnes tout en respectant l’environnement, la réponse qui marche bien est celle des biocarburants. Ils ont les mêmes caractéristiques que les carburants fossiles sans les inconvénients.

Notre flotte est à 72% Diesel, un choix qui reflète la part du Diesel en Europe.
Lorsqu’on roule avec 30% de Diester dans son réservoir on réduit de 18 à 20% ses émissions de polluants et de C02. Aujourd’hui tous les Diesels roulent avec 10% de Diester. Mais tous nos moteurs sont prêts à passer à 30% sans aucune modification ! Si on cherche vraiment à réduire les émissions de C02, le Diester, même avec simplement 10%, apporte un plus incroyable. D’où le choix d’une motorisation Diesel pour notre nouvel hybride. Il n’y pas beaucoup d’énergies capables de réduire autant les taux d’émission que les huiles de tournesol ou de colza ! »


Retrouvez Diester sur le stand de Peugeot à l’occasion du Mondial de l’Automobile, du 2 au 17 octobre 2010, au Parc des Expositions de la Porte de Versailles, à Paris.

Credits photos : PSA Peugeot Citron – Nicolas Zwickel

Posts similaires:

Be Sociable, Share!