Premier_plein_Diester_B30_camion_Maisadour-19

Du Diester pour une coopérative d’Aquitaine

On confond souvent les familles de biocarburants. D’un côté ceux issus de l’alcool, les bioéthanols tirés de la betterave, la canne à sucre ou encore du blé et du maïs ; de l’autre ceux issus des huiles végétales, le Diester, extrait du colza et du tournesol. En réalité ces carburants renouvelables d’origine agricole font vivre des filières semblables et ont des applications très différentes.

Ainsi, en Aquitaine, Maïsadour, un groupe agroalimentaire coopératif qui fournit chaque année 150 000 tonnes de maïs à l’usine de production de bioéthanol de Lacq (64), a opté pour le Diester pour son parc automobile de 24 poids lourds et 31 utilitaires. Le 2 avril 2010, ces véhicules faisaient leur premier plein à base de B30, un gazole contenant un taux optimal de 30% de biodiesel Diester.

Premier_plein_Diester_B30_camion_Maisadour-01

Didier Godin, directeur du service des transports à Maïsadour, fait pour nous un point d’étape : « Ces cinq premiers mois d’utilisation n’ont posé aucun souci. Aucune modification des camions n’a été nécessaire et il n’y a pas de maintenance supplémentaire. Par prudence, on a vérifié les filtres après 1000 km : rien à signaler. D’ici la fin de l’année, on va également passer au Diester la flotte de notre filiale Agralia ! ».

Quel bénéfice suscite un tel enthousiasme ? « Chaque fois que je commande du B30, je compare avec le prix du gasoil. Et, pour l’instant, le prix est le même. Il n’y a donc aucun surcoût à utiliser un carburant propre qui s’inscrit dans la logique de notre démarche de développement durable, correspond aux valeurs de notre métier et fait vivre des filières agricoles. En plus c’est bon pour l’environnement ! ».

Pour en savoir plus : un article du journal Sud Ouest
Et bien sûr le site des utilisateurs de Diester 30% !

Posts similaires:

Be Sociable, Share!