Les allemands, champions d’Europe en énergies propres

L’Allemagne est déjà leader dans l’énergie solaire, avec près de 9 gigawatts de puissance installée en 2009, dont 3GW ajoutés rien que pour cette seule année. La filière emploie déjà près de 45 000 emplois pour cette source d’énergie renouvelable, sur les 300 000 travaillant dans les énergies vertes. A titre de comparaison, la France n’a installé que 185MW, et la filière n’emploie que quelques 2 500 personnes. L’Allemagne tire déjà 16% de son électricité de l’éolien, du solaire et d’autres énergies renouvelables, un niveau trois fois supérieur à celui d’il y a à peine 15 ans.

Mais l’Allemagne pourrait aller plus loin. Un récent rapport de l’Agence fédérale allemande pour l’environnement incite le pays à atteindre l’auto-suffisance énergétique avec des énergies renouvelables d’ici 2050. Un projet « techniquement et écologiquement » crédible, selon le président de l’Agence, Jochen Flasbarth : « C’est un objectif très réaliste basé sur les technologies qui existent déjà, ça n’est pas un plan sur la comète ! ».

Autre élément qui tend à donner de la crédibilité à cette ambition, l’engagement du gouvernement allemand de réduire de 80 à 85% ses émissions de Co2 d’ici 2050. Ceci trouve son application dans une politique conquérante pour les énergies renouvelables. L’argument du coût de cette transition est écarté par le rapport, qui affirme que ne rien faire reviendrait beaucoup plus cher. Grâce à sa loi sur les énergies renouvelables, l’Allemagne devrait ajouter 5000 MW supplémentaires de capacité photovoltaïque.

Plus de détails sur le site de la SRU (en anglais) qui a mis au point les divers scénarios permettant d’atteindre cet objectif en 2050.

Posts similaires:

Be Sociable, Share!