Pompiers Gel Feu

La fécule de pomme de terre combat les incendies !

Frites, chips, purée, pommes dauphines… les utilisations de la pomme de terre sont nombreuses. Mais pas toutes culinaires.
Marc Lanciaux, un ingénieur des Arts et Métiers, s’est spécialisé dans la recherche et le développement d’applications nouvelles de l’amidon de pomme de terre. Bioplastiques, panneaux isolants, palettes logistiques : entre ses mains la patate a plus d’un tour dans son sac. Mais sa trouvaille la plus surprenante est sans doute le Gel Feu : un gel à base de fécule destiné à éteindre les incendies.

Le principe : la fécule gonfle au contact de la chaleur pour former une mousse isolante qui retarde l’évaporation de l’eau. D’où une action bien meilleure que l’eau seule et une réduction de 30 % des quantités d’eau utilisées.
Ce gel peut aussi bien être utilisé comme retardateur de flamme que comme moyen de lutte directe contre les feux de forêts. Plusieurs Services Départementaux d’Incendie et de Secours continuent de l’expérimenter en situation réelle, notamment à partir d’avions bombardiers d’eau, mais aussi de biplans ou d’hélicoptères.

Largage du Gel Feu dans l'Hérault

Largage du Gel Feu dans l'Hérault

Contrairement aux retardateurs chimiques, ce gel entièrement dégradable évite le dégagement brutal de vapeurs brulantes ou de fumées toxiques. Il empêche la propagation de l’incendie et permet de créer une barrière de protection pour le matériel ou les équipes. Autre avantage : on peut l’appliquer sur des sites protégés ou habités sans aucune crainte de pollution ou de contamination chimique. Une simple pluie permettra la dispersion des résidus de fécule…

Pin recouvert de Gel Feu

Pin recouvert de Gel Feu

Non seulement l’invention de Marc Lanciaux permet de sauver des vies, mais elle contribue aussi à sauvegarder des emplois et préserver une filière agricole. Menacée de fermeture, la féculerie de Haussimont responsable d’un quart de la production française de fécule (l’équivalent de 6 600 hectares de culture) a été littéralement sauvée par sa reprise par la société AdventAgri qui produit et commercialise le Gel Feu. Cette société est aujourd’hui constituée pour 51% par la coopérative réunissant les 300 producteurs de pomme de terre féculière de Champagne-Ardenne et, pour 49%, par le groupe Sphère, leader européen de l’emballage ménager, également pionnier des bioplastiques.

Fleur de pomme de terre

Fleur de pomme de terre

Enfin, le Gel Feu est aussi totalement recyclable : à l’issue de sa durée limite d’utilisation (de 18 mois), il peut être employé pour fabriquer des palettes, elles aussi biodégradables. En fin de vie, ces palettes finissent en granulés pour chaudière thermique !
Décidemment la pomme de terre est pleine de ressources. On s’en voudrait presque de reprendre de la purée !

Posts similaires:

Be Sociable, Share!