Tournesol(L)

Un « sun flower » qui ne manque pas de « power » !

Quoi de plus beau qu’un champ de tournesols en fleurs sous le soleil d’été ? Les peintres sont les premiers séduits. Mais connaissez-vous toutes les applications du tournesol ?

Helianthus annuus, comme la nomme les botanistes, regorge de ressources. Cette plante héliotrope (dont les feuilles suivent la course du soleil) produit en été une large fleur, constituée de milliers de « capitules« , qu’on appelle couramment les graines de tournesols mais qui sont en fait autant de petites fleurs très appréciées par les oiseaux.

Et pour cause : elles sont extrêmement riches en acides gras, elles en contiennent jusqu’à 45%, dont les fameux Oméga 6.

helianthus_annuus

Notre grosse fleur jaune est de ce fait largement exploitée : environ la moitié des huiles de table consommées en France proviennent du tournesol. Sans parler des margarines, ou de la mayonnaise !

Mais l’huile de notre Sunflower sert aussi à faire rouler nos voitures. Tous les automobilistes français qui roulent au diesel mettent jusqu’à 7% de Diester, un biocarburant extrait du tournesol ou du colza, dans leur réservoir à chaque plein ! Et certaines collectivités poussent ce pourcentage de biodiesel jusqu’à 30% pour leurs flottes professionnelles.

Cette huile compte aussi des applications dans la peinture, la chimie verte, les lubrifiants industriels, les produits d’entretien, les savons et même la cosmétique.
Votre rouge à lèvre en contient sûrement et il s’en cache peut-être jusque dans votre tube de crème solaire !

Le plus beau ? Ces applications ne rentrent pas en concurence avec l’alimentation. Pour extraire l’huile de la plante, on la presse, et le résidu sec obtenu, appelé le tourteau, est extrêmement riche en protéines : on l’utilise pour nourrir le bétail.

Evidemment, les grands amateurs de pipas, surtout en Espagne, préfèreraient conserver toutes les graines pour l’apéro!
D’autant que la coque de ces graines peut même servir de combustible de chauffage. Une étude est en cours sur les sites de production de Diester de Lezoux en Auvergne, et de Bassens en Gironde, sur le décorticage des graines de tournesol et la valorisation des coques en énergie !

Pipas

Mais le tournesol ne s’arrête pas à ses graines. Ses tiges servent à isoler les maisons! « Elles sont en effet formées d’une enveloppe mince, dure et d’une moelle très légère dont la consistance rappelle celle du polystyrène« , explique Luc Floissac, conseiller environnemental et chercheur à l’Ecole nationale d’architecture . La performance des briques isolantes faites en tiges de tournesol égalerait celle du chanvre.

Les pétales , les fruitset même les feuilles sont également utilisés en naturopathie et en homéopathie : on leur prête de multiples propriétés, dont celle de combattre le paludisme !

Une équipe de chercheurs allemands prévoit même d’exploiter notre plante vedette en thérapie génique pour lutter contre le Sida !

Il faut dire que l’emblème des « Hippies »est aussi l’amie des scientifiques : la disposition des graines du tournesol a inspiré à un certain Fibonacci, mathématicien du XIIème siècle, sa théorie du nombre d’or !

Sunflower hippy

Enfin dernière surprise en forme de devinette : une variété vivace du tournesol possède une racine comestible . Son nom ?

tubercules-de-topinambour

Le topinambour!

Posts similaires:

Be Sociable, Share!