Psc Rigide

Des piscines chauffées grâce à l’énergie solaire !

Nous vous avions parlé ici même des piscines naturelles qui se chauffaient toutes seules aux rayons du soleil.

Nous replongeons dans le bain avec une bonne nouvelle : même les piscines traditionnelles peuvent gagner quelques degrés grâce à l’énergie solaire.
Les particuliers, mais aussi des collectivités commencent à y venir.

Le système est assez simple à mettre en œuvre. Il implique d’installer, de préférence au sud et à l’abri du vent et de l’ombre, une surface de capteurs thermiques non vitrés représentant, selon la région, l’orientation et la profondeur du bassin, 30 à 60 % de la surface de la piscine.

L’eau circule du bassin à ces capteurs « moquette » pour y gagner 5 à 8° supplémentaires. L’installation ressemble à un serpentin géant de tuyaux noirs, mais il existe des solutions pour en améliorer l’apparence un peu « brute ». Comptez entre 50 et 150 € du m² pour disposer d’une énergie gratuite

PSC Polytub

Un programme européen, Solpool, vise à encourager les installateurs de matériel, le grand public et les établissements municipaux à recourir à ce système.

L’Agence Locale de l’Energie de l’Agglomération Lyonnaise a coordonné ce programme en France pendant trois ans et accompagné plusieurs réalisations, comme la piscine de Vaise dans le 9ème arrondissement ou le centre nautique Etienne Gagnaire à Villeurbanne.

Mais à tout seigneur tout honneur, les pionniers ne sont pas lyonnais : c’est la ville de Montmelian, en Savoie, régulièrement lauréate du championnat Energies Renouvelables des communes de France qui a opté la première, dès 1994, pour l’énergie solaire afin de chauffer les deux millions de litres d’eau de sa piscine municipale et les douches de son Centre Nautique et Sportif. La technologie y est sensiblement différente puisqu’il s’agit de capteurs vitrés photovoltaïques.

piscinemontmelian

Mais l’investissement a été largement amorti puisque les 116 142 € investis à l’époque génèrent chaque année, depuis 16 ans donc, une économie de gaz de 27 000 €.

Décidément, l’eau chaude n’est pas un luxe !

Pour aller plus loin : consultez les réalisations en France et en Espagne de Tecsol, un bureau d’étude spécialisé dans le solaire 

Crédits photos :
Photos 1 et 2 : photo tecsol.fr
Photo 3 : Vile de Montmélian

Posts similaires:

Be Sociable, Share!