590

Le CNJA investit les Champs Elysées le temps d’un week-end !

A partir du 22 mai au soir journée mondiale de la biodiversité (rappelons que 2010 a été décrétée l’année de la biodiversité par les Nations-Unies) et pendant deux jours, le bitume disparaît des Champs Elysées pour laisser place à un immense jardin verdoyant : Nature Capitale.

C’est la deuxième fois que la plus belle avenue du monde se montre sous un aspect champêtre : il y a 20 ans, c’est un champs de blé qui s’était installé entre Concorde et la place de l’Etoile.

En 2010, les créateurs de cette précédente manifestation intitulée la « Grande Moisson » renouvellent l’aventure avec Nature Capitale.

Selon Gad Weil son créateur, « Nature Capitale c’est l’opportunité, une occasion, une scène pour que l’individu, le public, l’opinion publique puissent, loin des propos anxiogènes et culpabilisants, retrouver leur capacité à s’émerveiller, à redécouvrir la poésie de notre monde, ces émotions si naïves, si simples, si immédiates, regarder, écouter, dialoguer, envisager pour appréhender les questions complexes du développement durable, de la biodiversité et de l’écologie. Elle n’a pas de propos autre que celui de nous interroger collectivement sur le rapport de l’Homme et de la nature, sur la place de la nature dans la ville, sur le monde que nous voulons où le travail des hommes et des femmes de la ruralité continuera de nous nourrir« .

Comment ? Nature Capitale c’est un parterre de 3 hectares recouvrant la chaussée des Champs Elysées, regroupant 150 essences agricoles et forestières cultivées en France divisées en 8 000 parcelles végétales de 1,20m par 1m, 150 000 jeunes plants, 11 000 jeunes arbres, 650 grands arbres, 1 mosaïque de cultures agricoles, maraichères, potagères et des débats autour des problématiques autour de l’environnement et de l’agriculture.

A ceux qui opposeront à cet envahissement de verdure l’utilisation intensive de véhicules (et donc un rejet massif de CO2 dans l’atmosphère) pour acheminer toutes ces cultures au coeur de Paris, une seule réponse : l’ensemble des véhicules liés au montage et à la logistique de cette exhibition roulera exclusivement au biodiesel DIESTER élaboré à partir de colza et de tournesol français (présent, pour rappel, à hauteur de 7% dans le gazole distribué à la pompe).

N’hésitez pas à venir déambuler sur les Champs Elysées, dans ce magnifique jardin éphémère les 23 et 24 mai !

Plus d’informations sur le site : Nature Capitale

Posts similaires:

Be Sociable, Share!