Des algues qui absorbent le CO2

Le canadien Pond Biofuels capte les émissions de CO2 d’une usine de ciment dans des algues, que la société prévoit à terme d’utiliser pour faire du biocarburant.

La fabrication du ciment est très gourmande en énergie et extrêmement mauvaise pour l’environnement. A tel point que la production mondiale de ciment émet à elle seule environ 5% des émissions annuelles de gaz à effet de serre. Et comme la demande en béton ne faiblit pas dans les pays en développement comme la Chine et l’Inde, si l’on ne fait rien, les émissions vont continuer à augmenter.

Pond Biofuels voit tout cela comme une opportunité. La cimenterie de St. Marys Cement, dans le sud-ouest de l’Ontario, est la première à utiliser avec succès le dioxyde de carbone émis par une importante source industrielle pour produire de la biomasse à partir de microalgues.

Le dioxyde de carbone et les autres émissions de l’usine sont réutilisés pour créer une espèce de bouillie d’algues très riche en éléments nutritifs et qui peut-être séchée et utilisée comme combustible. Les algues sont cultivées dans une installation adjacente puis récoltées, séchées à la chaleur de la combustion des déchets industriels de la cimenterie, puis utilisées pour alimenter les fours à ciment en combustible. Et hop. Bravo.

Posts similaires:

Be Sociable, Share!