Produire de l’énergie hydroélectrique sans barrage!

Source : Mark Stover / Hydro Green Energy

La première turbine sous-marine des Etats-Unis, qui exploite la puissance de l’eau en mouvement, sans la construction d’un barrage, a plongé dans les eaux de la rivière Mississippi, près de Hastings, dans le Minnesota.

La turbine de 35 kW est placée en aval d’un barrage hydroélectrique et – avec une autre turbine installée prochainement – augmentera la capacité du site de plus de 5%. D’accord ce n’est pas le Pérou, mais l’installation de la plateforme pourrait être le début d’une tendance importante dans l’énergie verte.

Facile d’installation, plus besoin de construire un énorme barrage pour faire de l’hydroélectrique. Le débit naturel de l’eau suffit. On s’y met également en France, comme l’explique Dimitri dans son article.

Le problème pour les constructeurs américains est que leurs turbines, dont l’impact écologique est très faible, sont astreintes à la même réglementation que les énormes barrages hydroélectriques. C’est pourquoi ces appareils, sorte d’éoliennes sous l’eau, mais en 800 fois plus efficace, tardent à voir le jour chez Oncle Sam.

Une parade possible, comme le projet décrit ici, est d’accoler l’installation à un barrage existant, qui a déjà franchi toutes les barrières réglementaires.

Après l’engouement pour l’éolien et le solaire, la communauté financière est très intéressée par le sujet. On espère que des milliers de projets similaires pourront voir le jour aux Etats-Unis, et en Europe où la technologie est encore expérimentale. Le plan Obama de création d’emplois verts a fait une place aux turbines sous-marines : un projet de loi déjà adopté cette année prolonge les incitations fiscales des projets hydrocinétiques jusqu’en 2016.

Crédits photo : http://www.alt-energy.info

Posts similaires:

Be Sociable, Share!