Chlamydomonas

Des algues qui produisent de l’énergie solaire…

Dans le numéro de mars de la revue scientifique NanoLetters, des chercheurs de l’Université de Stanford publiaient un article où ils décrivent comment ils sont arrivés à implanter des électrodes en or dans des algues.

Pourquoi faire ? Tout simplement pour que ces algues (les Chlamydomonas) captent de l’énergie solaire et la transforment dans leurs chloroplastes en énergie. Ces chloroplastes transformaient déjà cette énergie, mais pour leur croissance, et pas en électricité !

Les courants obtenus sont très faibles (de l’ordre du pico-ampère), mais peuvent laisser présager un grand potentiel ! Il s’agit même d’une « première » puisque c’est la première fois que des chercheurs arrivent à « extraire » des électrons (donc un courant) d’une cellule de plante en vie. Le projet a d’ailleurs reçu le financement du « Global Climate and Energy Project » de l’université de Stanford et du fonds de recherche de l’université Yonsei (Corée du Sud).

Reste maintenant à surmonter les obstacles qui jonchent le chemin, jusqu’à essayer d’en faire un potentiel pour la production d’énergie à assez grande échelle. Le plus gros hic pour l’instant reste qu’après 10 heures de production, les cellules de la plante se meurent…A voir si les chercheurs pourront trouver une solution pour surmonter ces inconvénients majeur !

Posts similaires:

Be Sociable, Share!