Fabriquer une pile électrique biologique avec des agrumes.

Source : Imperial Leisure

Vous pensez que les gadgets photovoltaïques, à manivelle ou à secouer sont déjà « has been » ? Trop technologiques et peu écologiques dans sa fabrication pour le premier et trop fatiguant pour les deux autres.

Par contre, vous pensez que la nature peut nous apporter énormément en innovation technologique. Donc, vous serez sans doute séduit par cette expérience qui consiste à recharger un iPhone avec 595 oranges

Fabriquer une pile électrique réellement biologique avec des agrumes n’est pas très compliqué. Prenez du fil électrique, une lamelle de cuivre et une autre de zinc, ainsi qu’un citron bio. Plantez chacune des lamelles dans le citron (ou orange en l’occurrence) que vous reliez ensuite avec le fil électrique à une ampoule ou une calculatrice (pile enlevée).

Et (normalement) ô Magie ! Le courant passe. Il devient possible de « produire » de l’électricité partiellement non-polluante, renouvelable, biodégradable et recyclable (métaux), naturelle voire même biologique.

Cette réaction est dûe au jus d’acide citrique très riche en ions que recèlent les agrumes. On obtient ainsi une différence de potentiel électrique de 1 volt entre les deux lamelles de métal. Les électrons circulent dans cette boucle fermée (citron, métaux, ampoule) et alimentent juste ce qu’il faut en électricité le petit appareil électrique.

citronSource : amazing-planet.net

D’ailleurs, on appelle cela une « pile Volta« , du nom de son inventeur, Alessandro Volta qui l’inventa en 1800.

Il est vrai que l’on n’est pas prêt de faire rouler une voiture à cette électricité naturelle… Néanmoins, on peut se prêter à espérer que cette technologie ultra-simple à mettre en œuvre et qui n’a jamais vraiment été optimisée, puisse un jour remplacer les quelques 33 000 tonnes de piles chimiques vendues en 2007 en France. C’est autant de produits chimiques à produire et de déchets toxiques à retraiter en fin de vie. Il restera juste les métaux à recycler.

Puis, nul besoin d’attendre un potentiel développement de la pile au citron… D’autres substances naturelles (coca, bière, vinaigre, eau, urine…), avec la même réaction chimique, sont déjà exploitées pour faire fonctionner de petits objets électrique produits industriellement. C’est le cas de la calculatrice ou de l’horloge à eau, du téléphone portable au coca, et même simplement de la pile à eau AA ou AAA.

++ Vidéo de l’expérience

Posts similaires:

Be Sociable, Share!