C’est la dernière tendance aux Etats-Unis dans les cercles républicains les plus durs. Alors que la côte Est est sous une couche de neige record, les sceptiques du réchauffement en profitent pour railler ceux qui accusent l’Homme de faire monter la température. Avec un brio digne de la théorie du gros mensonge appliquée par le Troisième Reich, la Droite américaine fait des clins d’œil complices à tous ceux qui, tous les matins, enlèvent trente centimètres de neige à la pelle pour dégager leur voiture.

****Aurélia : lien de la vidéo****

http://www.youtube.com/watch?v=Up2sm2Sa6P0

Pour illustrer leur point de vue, la famille du sénateur républicain de l’Oklahoma, chef du courant des négationnistes au Congrès, a construit un igloo de deux mètres de haut sur la colline du Capitole, surmonté d’une pancarte en carton sur laquelle pouvait lire « la nouvelle maison d’Al Gore. » Une plaisanterie bien opportune, alors que le parlement américain débat sur la nouvelle loi de protection de l’environnement. Comme le disait un chroniqueur de Fox News, « une semaine très dure pour Al Gore et les alarmistes du réchauffement climatique ».

Et pourtant la plupart des climatologues répondent que ces grosses tempêtes sont conformes aux prévisions qui stipulent que le réchauffement planétaire va engendrer des dérèglements plus fréquents et plus intenses de la météo. C’est dû au fait que l’air chaud transporte plus d’humidité, ce qui crée plus de neige et de précipitations.

Cette polémique s’affiche sur fond des récentes controverses portant sur le climat, notamment après la divulgation de messages emails piratés sur le serveur d’un centre de recherche britannique, emails dans lesquels les chercheurs discutaient des méthodologies possibles pour lisser la courbe des hausses de température. Un dialogue pris hors-contexte qui avait fait crier à la manipulation, alors qu’il entrait dans une démarche statistique parfaitement normale. Mais qui arrange beaucoup de monde.

Le blogeur conservateur Matt Drudge, qui se plaît à railler le camp du réchauffement, a noté sur son site qu’une audience du Sénat sur le réchauffement climatique cette semaine a été annulée en raison de la météo. Je suppose qu’il va changer d’avis l’été prochain, s’il fait très chaud.

En d’autres termes, si les scientifiques ont raison, attendez-vous à plus de neige.

J’ai demandé Patrick Gallois, météorologue chez Météo France, de me donner son avis sur la question. Interview.

Pourquoi a-t-on eu un hiver si froid alors que le climat se réchauffe ?

Il ne fait pas anormalement froid. L’hiver a été plus froid que la normale mais sans être non plus exceptionnel. On est loin des grands hivers du passé. On pourrait l’apparenter à ce que l’on a connu il y a quatre ans, lors de l’hiver 2005-2006. Donc un hiver plus froid que la normale, mais on n’a pas battu de records de froid historiques sur la France. Et le fait que l’on ait eu un hiver plus froid que la normale ne remet pas en cause la tendance sur le long terme au réchauffement climatique.

Aux Etat-Unis, les négationnistes du climat ont utilisé les tempêtes pour attiser la controverse sur le climat. Cela fait plusieurs années que l’on  n’a pas vécu de canicule. Pourquoi ?

Au niveau des Etats-Unis, il y a eu des tempêtes de neige sur la côte est, ce qui arrive tout de même chaque hiver, mais la côte ouest a été plus douce que d’habitude. Sur la France, il y a eu une canicule l’été dernier au mois d’août, assez tardivement. Ce qu’il faut voir, lorsqu’on étudie le réchauffement climatique, c’est que l’on n’observe pas des événements particuliers mais on regarde des tendances, des moyennes sur l’année et sur de vastes superficies. Donc si l’on regarde l’année 2009, au niveau mondial elle est la cinquième année la plus chaude. C’est tout à fait en cohérence avec la tendance générale du réchauffement climatique. On ne peut pas dire qu’il y ait une inversion de tendance, ou qu’il y ait une tendance au refroidissement sur les dernières années.

Crédits photo : http://media.photobucket.com

Posts similaires:

Be Sociable, Share!